Achat d’une caméra sur le Web – octobre 2014

Richard Gervais
Richard Gervais

Êtes-vous en train de payer trop cher pour votre caméra?

Le magasinage pour les caméras et leurs accessoires se faisait autrefois en visitant deux ou trois boutiques locales. Avec internet, il est désormais possible de faire du lèche-vitrines à partir de chez soi, bien au-delà des frontières de votre région. Il est facile de comparer rapidement les prix des caméras, objectifs, flash ou autres accessoires requis par votre loisir photographique à l’aide du site www.Photoprice.ca.

Une vérification à cet endroit permet d’avoir une meilleure idée de la pertinence de votre choix de fournisseur, qu’il se trouve au Québec, ailleurs au Canada ou même aux États-Unis. Il est aussi facile de s’assurer qu’une pièce usagée vue sur eBay constitue une véritable aubaine en comparaison avec le même objet disponible ailleurs en neuf.

Le robot informatique derrière Photoprice examine les prix annoncés sur internet. Par conséquent, l’évolution de ceux-ci peut être très rapide, selon les spéciaux hebdomadaires annoncés par les vendeurs ou les soldes occasionnels des manufacturiers. Le site internet va se financer lorsqu’une transaction se complète à partir d’un hyperlien vers un fournisseur.

Voici une liste alphabétique non  exhaustive des fabricants de caméras qui se retrouvent sur Photoprice : Canon, Fuji, Leica, Nikon, Olympus, Panasonic, Pentax, Samsung et Sony. Des carte-mémoire produites par Lexar et Sandisk ainsi que des objectifs mis en marché par Sigma, Tamron, Tokina et Zeiss peuvent aussi être dénichés sur le même site.

La première fois qu’on utilise Photoprice, il faut indiquer sa province de résidence afin que le calcul des taxes et des frais d’expédition se fasse correctement. Il est parfois surprenant de constater le faible écart entre les fournisseurs offrant les meilleurs prix. De plus, les magasins américains ne sont pas de façon systématique les moins dispendieux, au contraire.

Un achat fait au Canada, mais à l’extérieur du Québec, verra seulement la TPS s’appliquer à la facture. Ceci peut constituer une économie substantielle, mais il s’agit évidemment d’un manque à gagner pour le trésor provincial. Évidemment, la loi québécoise qui protège les consommateurs ne s’applique pas si vous achetez à l’extérieur du Québec.

En provenance des États-Unis, les taxes fédérales (TPS) et provinciales (TVQ) s’ajouteront à votre achat, si les douanes canadiennes interceptent votre paquet. Quelques grands magasins américains permettent de payer ces taxes au moment de compléter la transaction. Si ces taxes ne sont pas déjà acquittées, vous aurez probablement à les payer lors de la livraison par Postes Canada. Certains autres transporteurs peuvent même y ajouter un frais de dédouanage.

Les grands fabricants d’équipement électronique utilisent un importateur officiel pour faire entrer leurs produits au Canada. Il est important de garder ceci à l’esprit dans le cadre d’une réparation éventuelle, que l’objet acheté soit, ou non, encore à l’intérieur de la période de garantie. Il est possible que le réparateur canadien refuse complètement de travailler sur un objet qui a été acheté en dehors du réseau officiel d’importation.

Si vous voyez la mention « Gray Market », elle indique que l’objet considéré a été importé au Canada ou aux États-Unis en dehors du réseau officiel d’importation. Ceci s’associe habituellement à un prix moindre.

Avant de faire un gros achat à l’extérieur du Canada, il serait très prudent de vérifier s’il est possible d’obtenir au besoin du service après-vente. Une alternative serait de retourner pour réparation votre acquisition chez le fournisseur étranger, mais n’oubliez pas les coûts très importants d’expédition exigés par Postes Canada ou leur équivalent américain (USPS).

En fin de compte, est-il intéressant d’acheter par internet? La réponse variera beaucoup selon les convictions de chacun, la fragilité de l’objet considéré et l’ampleur de la facture. Dans certains cas, les conseils d’un fournisseur local peuvent valoir leur pesant d’or, surtout si des problèmes apparaissent après l’achat. Si vous choisissez un vendeur sur internet, il est important de vérifier si l’objet convoité est effectivement en stock avant de passer la commande. Il est en effet facile d’annoncer un bon prix si l’objet n’est pas disponible.

En conclusion, je vous souhaite un bon magasinage, mais soyez prudents.

Richard Gervais

3 réflexions au sujet de « Achat d’une caméra sur le Web – octobre 2014 »

  1. Merci pour ces conseils sensés où l’on comprend bien que l’on fait un choix en fonction de ses convictions et que le meilleur prix n’est pas nécessairement la meilleure affaire. Que l’on décide d’acheter en ligne ou pas, la référence à Photoprice est toutefois très utile pour nous faire une opinion du prix de l’article qui nous intéresse.

  2. Merci Richard pour ces conseils judicieux, car on n’achète pas une caméra numérique chaque jour et ces quelques conseils aideront sûrement les membres à en avoir plus pour leur argent.

  3. Conseils très intéressants. Toujours important de rappeller aux gens les avantages et inconvénients d’acheter des objets sensibles par internet. Reste que rien empêche la personne qui préfère acheter directement chez le marchand de se rendre chez lui après l’avoir trouvé sur le site de PhotoPrice, si jai bien compris…

Les commentaires sont fermés.