Une arnaque de plus de 100000$ à Saint-Bruno

photo_gallerie_Michel_Gagne.jpg
Michel Gagné

Ça peut arriver partout, même près de chez nous!

Lisez l’article suivant du journal Les Versants, puis revenez sur cette page pour explorer quelques pistes qui peuvent nous préserver de telles arnaques.

 Voici quelques réflexions sur cette mauvaise aventure.

1) Ne soyons pas trop confiants

Après avoir lu un tel article, on pense souvent que nous ne serions pas tombés dans un tel piège. Ne soyons pas trop confiants! Lorsqu’on lit un article intitulé « Arnaque de plus de 100 000 $ à Saint-Bruno », on s’attend à une arnaque et il est facile de voir les signes qui confirment l’arnaque parce que notre méfiance a été mise en alerte par le titre de l’article.

Sur Internet, les fraudeurs ne se présentent pas avec une pancarte affichant : « Je vais vous arnaquer ». Au contraire, les fraudeurs sont patients et habiles. Ils savent mettre leurs proies en confiance avant de les faire glisser lentement dans leur piège. Aussi, ils commencent par demander de petites sommes, puis ils récompenseront généreusement le poisson qui leur a envoyé une petite somme avant de demander des sommes de plus en plus importantes.

Des personnes très intelligentes et bien informées se sont fait prendre.

Une arnaque est une sorte de combat entre un fraudeur et une proie. Dans un combat, il est toujours préférable de ne pas sous-estimer son adversaire et de ne pas avoir trop confiance en ses capacités.

2) Méfiez-vous énormément des gens qui vous approchent sur Internet

La plupart d’entre nous n’avons pas assez de temps pour maintenir des relations suivies avec les gens que nous aimons, notre famille et nos amis. Comme nous n’avons même pas le temps d’appeler et de visiter les gens que nous aimons, il ne nous vient pas à l’esprit d’approcher des personnes au hasard sur Internet pour établir des relations avec elles.

Qui sont donc ces gens qui nous approchent sur Internet? Dans la plupart des cas, ce sont des fraudeurs. Au début, ils disent qu’ils nous trouvent intéressants. Ensuite, ils nous mettent en confiance et ils établissent un lien fort entre eux et nous : un lien amoureux, un lien d’amitié, un lien d’admiration (par exemple, à cause de leur prétendu succès financier) ou un lien de pitié (par exemple, à cause d’un problème ou d’une maladie qui s’est abattu sur eux). Finalement, ils nous demandent de l’argent, en commençant par de petites sommes.

3) Faites uniquement des transactions financières avec des entreprises et des personnes connues ou référées par des personnes de confiance

Il s’agit là d’une règle que nous répétons souvent dans les cours sur la sécurité. L’Internet pullule d’occasions d’affaires mirobolantes qui promettent des profits gigantesques, rapides et sans risques. Attention : quand c’est trop beau pour être vrai… hé bien, ce n’est pas vrai.

Personnellement, j’investis mon argent uniquement dans de grandes institutions financières (banques, caisses Desjardins ou places boursières importantes) qui ont pignon sur rue au Canada. Je n’investirais jamais dans une compagnie que je ne connais qu’à travers Internet et, en particulier, je ne donnerais jamais un sou à une personne rencontrée sur Internet qui me promet de faire fructifier mon argent rapidement.

Il en est de même pour les dons à des œuvres charitables. C’est très bien d’être généreux, mais réservez vos dons à des organismes canadiens, bien connus et ayant une bonne réputation. Ne donnez jamais d’argent à une personne rencontrée sur Internet qui promet de faire des miracles de bonté avec votre argent!

4) Le secret et la rapidité

Lorsque les fraudeurs arrivent à l’étape où ils sollicitent de l’argent, ils demandent souvent de conserver le secret sur la transaction et ils exigent de procéder rapidement au transfert des sommes. Secret et empressement sont des indices d’une fraude.

Les fraudeurs vous imposent le secret de peur que vos amis vous aident à démasquer l’arnaque. Ils tentent d’accélérer les transactions pour la même raison.

5) Western Union ou Money Gram

Western Union et Money Gram sont des entreprises de transfert d’argent. Ces entreprises sont fréquemment utilisées par les fraudeurs pour recevoir de l’argent sans laisser de traces. N’envoyez jamais d’argent à travers ces organisations. Surtout pas à la suite d’une demande reçue sur Internet.

Michel Gagné

 

11 réflexions au sujet de « Une arnaque de plus de 100000$ à Saint-Bruno »

  1. À 15:26 le 4 juin 2016, j’ai reçu du 1-400-000-0000 sur mon téléphone de maison un appel d’un mage africain qui voulait me dire la bonne aventure.
    Il ne devait pas être un très bon devin, car il aurait dû savoir avant de m’appeler que je lui raccrocherais au nez.

  2. Un bon sujet de présentation, faudrait qui soit plus approfondit, les hackers ont plus qu’un tour dans leurs sacs! Comment prévenir la fraude, des transactions bancaires, payer avec Paypal. Il a même de la fraude sur le site Facebook, courriels . On en parle pas assez! Un super tuc, vérifier vos caractères dans la barre d’adresse, cadenas, HTTPS. REGARDEZ VOS MOTS,LORQUE VOUS TAPPEZ. Les personnes plus avancés, vérifier les certificats SSL, SQL et autres. Ceux qui sont vulnérables dans les arnaques, les personnes âgées.

    1. J’ai reçu le même message sur mon cellulaire. Sécurité Desjardins. Moi aussi supposée erreur, et je n’ai pas de compte chez Desjardins. Incroyable mais vrai!

  3. L’autre jour j’ai reçu un courriel dont l’identité était :
    Banque du Montréal. au lieu de Banque de Montréal

    C’était évident, Je ne l’ai pas ouvert.

    1. Les institutions bancaires, n’envoient jamais de courriels. Une question de sécurité.

  4. Merci beaucoup pour ces renseignements de prévention qui nous permettront d’être vigilants !

  5. Tellement triste toute ces femmes – et hommes également – vulnérables en quête d’affection qui se font attirer dans les pièges de ces arnaqueurs, que ce soit en ligne ou à Cuba.

    1. Là aussi j’ai connu quelqu’un qui s’est fait prendre pour $76000.dollars. On a découvert ça après sa mort dans son ordinateur. Une femme lui faisait croire qu’elle l’ aimait, ensuite il y a probablement eu chantage.

  6. Méfiez-vous d’achat de produits de beauté par Internet de la compagnie TRU BELLEZA. C’est une ARNAQUE déguisée dans la vente d’échantillons peu chers. Mais si vous n’annulez pas votre inscription dans les 14 jours, vous les autorisez à vous envoyer des produits aux coûts de centaines de dollars, votre carte de crédit sera débitée sans aucun recours. Attention de lire tous les petits caractères de ces offres d’achat alléchantes. Méfiez-vous de la page annonce de Closer.fr c’est là l’arnaque! Cela nous a coûté récemment près de 300$ inutilement.

Les commentaires sont fermés.