Vous téléchargez des programmes sur internet : PRUDENCE! – février 2014

Jacques Laliberté
Jacques Laliberté

Il fut un temps où aller sur internet et télécharger des logiciels en cliquant sur Télécharger était facile et sécuritaire. Malheureusement, les choses ont changé. Maintenant, il faut être très prudent et redoubler d’attention avant de cliquer sur un lien ou un bouton Télécharger. Vous pouvez visiter un site de téléchargement pour obtenir Adobe Reader par exemple et vous retrouver avec un tas de logiciels fournis par défaut (crapware) que vous n’avez pas demandés!

Qu’est-ce qui se passe? 

Les propriétaires de plusieurs sites de téléchargement profitant de l’efficacité des outils de recherche comme Google et Bing devenus de plus en plus fréquentés ont vu une opportunité de rentabiliser leurs sites et de faire beaucoup d’argent. Ils ont alors commencé à obliger les consommateurs à passer par un outil de téléchargement.

Parmi ces sites qui vous imposent leur outil de téléchargement, vous retrouvez CNET (ainsi que sa version française 01Net-Télécharger.com), BrotherSoft, Softonic, FreewareFiles et Tucows. Le site de téléchargement de logiciels libres Sourceforge fait également partie de ceux-ci et il y en a bien d’autres.

Les fameux outils de téléchargement ne sont en fait que des moyens détournés de vous refiler des logiciels tiers souvent inutiles et parfois même dangereux avant de vous laisser télécharger le programme désiré. Pourquoi font-ils cela? Simplement parce que le fournisseur de ces logiciels les paie pour chaque téléchargement réussi.

Règle 1 : Si l’on vous force à installer un outil de téléchargement pour accéder à votre logiciel, refusez et allez voir sur un autre site.

Une autre tactique souvent utilisée par les sites de téléchargement est, quand vous accédez à la page où vous pensiez obtenir votre logiciel, de placer un gros bouton vert sur lequel il est inscrit Télécharger maintenant. La grande majorité des gens cliquent sur ce bouton. Ce geste les amène sur un site, mais ils ne prennent pas le temps de lire et, impatients, ils cliquent sur Suivant et encore sur Suivant à répétition jusqu’à accéder à leur logiciel. Ce qu’ils ignorent, c’est que chaque fois qu’ils pressent le bouton Suivant, ils donnent l’autorisation d’installer des logiciels tiers ou des crapwares.

Règle 2 : Prenez le temps de bien lire et assurez-vous que le bouton que vous allez presser est bien identifié à votre téléchargement. 

Souvent près du bouton Télécharger, ou plus bas sur la page, se trouve le vrai lien qui conduit au téléchargement. Si vous avez pressé sur Télécharger sans lire et que votre téléchargement ne débute pas, sortez de là!

Plusieurs internautes se font prendre et leur ordinateur est alors infecté avec des barres de navigation et des publiciels ou adwares. Pour éviter cela, il faut toujours télécharger ses logiciels à partir des sites officiels des fabricants.

Par exemple, on télécharge Avast du site de Avast (www.avast.com/fr-ca/) ou Adobe Reader du site d’Adobe (http://get.adobe.com/fr/reader/) ou Flash Player du site d’Adobe (http://get.adobe.com/fr/flashplayer/) et ainsi de suite.

Quand on installe un logiciel téléchargé, il est important d’enlever les crochets devant les offres qui nous sont faites d’installer des logiciels tiers ou des barres d’outils souvent inutiles.

Règle 3 : On télécharge toujours sur le site du fabricant ou sur un site recommandé ou « référencé » par le fabricant et on décoche les offres facultatives. 

Lors de l’installation d’un logiciel téléchargé, pour financer leurs projets et faire des profits, certains fabricants de logiciels insèrent des logiciels tiers dans le programme d’installation. Pour éviter de se faire prendre, il est très important de bien lire chaque page avant de cliquer sur Suivant et de refuser les logiciels tiers, s’il y en a. La meilleure façon pour ne pas se faire prendre, quand l’option existe, est de procéder à l’installation en mode personnalisé plutôt que de façon automatique, ce qui ne prendra que quelques secondes de plus, mais qui sera beaucoup plus sécuritaire.

Règle 4 : Lors de l’installation, l’on privilégie le mode d’installation personnalisée et on prend le temps de bien lire avant de presser Suivant.

Personnellement, si je dois télécharger des logiciels à partir d’un site de téléchargement, je préfère grandement faire confiance aux sites suivants qui ne forcent pas l’installation d’outils de téléchargement :

Règle 5  (finalement et ce sera la dernière) : S’il vous plaît, créez un point de restauration système avant d’installer un nouveau logiciel, ainsi, si vous faites une erreur, elle sera beaucoup plus facile à réparer.

Merci!

Jacques Laliberté

14 réflexions au sujet de « Vous téléchargez des programmes sur internet : PRUDENCE! – février 2014 »

  1. Merci Jacques,
    Ces précieux conseils éviteront beaucoup de problèmes.
    En même temps, tes conseils préviennent les désagréments et les nombreuses demande d’aide à l’équipe du CIMBCC. On n’est jamais trop informé !!!!
    Mieux vaux prévenir que guérir!!
    car guérir ça fait mal; c’est beaucoup d’énergie et de perte de temps…..

    Carmen

  2. Merci beaucoup Jacques , j’apprécie beaucoup d’être informé .
    Car souvent on ne fait pas attention et c’est là que certains virus entre facilement par la porte que l’ont ne s’y attend pas . En plus on a la chance d’avoir de l’aide précieuse que vous nous donné quand nous sommes membres et c’est un privilège afin de mieux comprendre et la façon de faire .
    Un bonus des sites de confiance que vous nous suggérés . Bravo , Jeannette

  3. Merci pour ces excellents conseil et avertissements sur les escroqueries de plus en plus nombreuses d’internet. Que qu’un peut-il soulever le problèmes des formules de sites BIDONS copiés qui proposent des remboursements si vous donnez le N°DE VOTRE CARTE BANCAIRE ? CHOSE à NE JAMAIS FAIRE ÉVIDEMMENT MAIS N’EXISTE T’IL PAS UNE LISTE ?

  4. On peut aussi utiliser un logiciel de sécurité pour vérifier, avant de l’installer, si un fichier que l’on a téléchargé contient un Cheval de Troie ou un autre logiciel nuisible. Si on a cette possibilité, il faut alors privilégier l’installation « offline » à l’installation « online ». Par ailleurs, certains fournisseurs de logiciels, notamment des fureteurs ou le logiciel Flash, ne nous permettent de télécharger qu’un « stub », c’est-à-dire un logiciel de téléchargement spécifique à leur logiciel. Dans ce cas, la mise en garde du billet de blogue s’applique, c’est-à-dire qu’il faut pouvoir faire confiance au fournisseur du logiciel. Un bon logiciel de sécurité fournit des avertissements quand on arrive sur une page qui propose des logiciels nuisibles, ce qui nous incite à y penser à deux fois avant d’accéder à une telle page, qui peut installer des applications JavaScript à notre insu par exemple. (C’est pourquoi il peut être bon de bloquer les applications JavaScript, au moins pour certains sites. Plusieurs bloquent aussi les applications Java dans leurs fureteurs, à cause de problèmes de sécurité qui ont défrayé les manchettes l’année dernière.) Par ailleurs, même les fureteurs permettent d’identifier un site dont le certificat de sécurité n’est plus valide ou encore n’est pas émis par une organisation reconnue. Des compagnies comme Microsoft émettent leurs propres certificats de sécurité, qui ne sont souvent pas reconnus. Elles émettent souvent par ailleurs des clefs de chiffrement que l’on peut comparer à celle qui est générée par le logiciel téléchargé, ce qui permet d’en vérifier l’intégrité. Cependant, un logiciel peut être certifié intègre par son fournisseur et contenir quand même des logiciels nuisibles, ou incommodants comme des logiciels publicitaires. Beaucoup d’entreprises du Web vivent de la publicité, tout comme nos médias traditionnels. Et d’autres vivent de rapines, notamment l’usurpation d’identité. C’est pourquoi il faut y penser à deux fois avant de fournir des informations détaillées sur un site qui nous offre des cadeaux comme des logiciels ou même des fichiers PDF, qui peuvent tous être infestés de logiciels nuisibles.

  5. Bonjour Jacques
    Félicitations tout est là dans ce message.
    Belles descriptions de situations douteuses et inquiétantes pour de nombreuses personnes. Et en prime la façon de bien faire incluant la suggestion de sites de confiance. Merci au nom des personnes qui profitent de tes précieux conseils et je suis du groupe. Salutations, Robert

  6. Super intéressant! Merci!
    Question : ‘créer un point de restauration système avant d’installer un nouveau logiciel », est-ce ce que vous nous avez expliqué lors de la 3e séance de l’atelier Windows 8? Est-ce qu’on le fait une fois pour toute, ou est-ce qu’on doit le refaire par la suite?

    1. Cet espace est destiné à recevoir vos commentaires sur l’article. Merci de ne pas y laisser des questions ou des demandes, mais d’envoyer celles-ci par courriel à l’une des adresses suivantes :
      – questions techniques : *protected email*
      - questions administratives : *protected email*
      - demandes diverses : *protected email*
      Merci !

Les commentaires sont fermés.