Éditorial – mai 2012

Photo-Andre-Charest-Editorial

Bilan de l’année 2011-2012 

Au moment où vous lirez ces lignes, les activités de formation 2011-2012 du club seront terminées. Plus de séances de présentations et plus d’ateliers jusqu’en septembre! Déjà, plusieurs bénévoles préparent l’année 2012-2013.

Notre président dans son Mot nous trace un bilan de l’année. J’aimerais faire un peu la même chose, mais en butinant sur quelques points.

Le club a eu un indéniable succès de participation à son assemblée générale annuelle du 11 avril. En comptant les quelques retardataires, 93 membres ont assisté à la rencontre. Du jamais vu au CIMBCC. Cette dernière assemblée est de toutes les assemblées générales des neuf dernières années (avant je ne sais pas) celle qui ressemble le plus à ce que devrait être une assemblée générale annuelle. Il nous reste quand même quelques croûtes à manger pour arriver à tenir l’assemblée générale annuelle idéale. C’est une question d’apprentissage et nous sommes sur la bonne voie. Entre autres, nous devons favoriser une plus grande participation des membres en les préparant mieux. Je rêve de l’année où nous serons obligés de louer le Centre Marcel-Dulude pour accommoder tous ceux qui veulent assister à l’assemblée. Ils viendront nombreux, car ils sauront qu’ils ont leur mot à dire et qu’ils seront écoutés.

Puisqu’il est question de rêve, je rêve toujours de compléter la petite communauté qui s’occupe de notre site et de son blogue. Un membre est prêt à gérer les commentaires lorsque le blogue sera ouvert l’automne prochain. Il nous manque toujours quelqu’un avec une inclinaison plus technique pour relever Michel Gagné ou tout au moins travailler avec lui sur l’évolution et le maintien du site. Si je ne faisais pas toutes ces autres choses, je serais le premier à me porter volontaire; j’adore apprendre. C’est une belle occasion. Qui relèvera le défi? Surtout que notre nouveau site devrait évoluer passablement dans les prochaines années.

Dans les huit dernières années, le club a négligé ses membres plus avancés en informatique. Il y a bien eu un atelier pour avancés en 2008-2009, mais l’intérêt s’est émoussé en cours d’année et l’atelier n’a pas repris ses activités l’année suivante. Nous n’avions pas la bonne formule.

On a essayé par la suite de se servir du groupe d’intérêt (ou atelier) sur le fonctionnement de l’ordinateur pour intéresser les avancés. La chose a plus ou moins fonctionné pendant deux ans. Il est devenu évident à l’automne 2011 que cet atelier aussi allait faire naufrage. Nous l’avons sabordé et Michel Gagné et moi avons créé l’atelier des curieux en informatique. Une vingtaine de membres ont été mis dans le coup avec un certain succès. Les 14 participants à la dernière réunion ont tous exprimé le désir de continuer en septembre. C’est de bon augure. Restons quand même raisonnablement optimistes en espérant que cette fois nous avons trouvé la bonne formule.

Pourquoi porter autant d’intérêt à cet atelier en particulier? Tout simplement parce que l’atelier des curieux en informatique, tout comme celui des logiciels libres, est notre université. Ils sont une richesse dont le club ne peut se passer pour assurer son évolution.

Mon butinage est injuste. Il oublie tout l’effort et les prestations des présentateurs aux séances du mercredi soir et du vendredi après-midi et ceux des animateurs des autres ateliers. Il oublie aussi tous ceux qui supportent les activités de dépannage que ce soit par courriel ou avant les séances de présentations, et celui qui coordonne le dépannage à domicile. Il oublie toute la logistique des activités, les communications, les cours dans les bibliothèques, l’organisation des activités sociales, les collaborations à notre blogue, notre photographe, la récupération du matériel informatique, la gestion de l’effectif et l’administration du club.

Quelqu’un m’a dit dernièrement que le Club informatique Mont-Bruno est un trésor. Je le crois. C’est un trésor fragile qui dépend du bon vouloir de tous ses bénévoles qui seront là de nouveau en septembre prochain pour vous accueillir.

André Charest