Éditorial – novembre 2012

Photo-Andre-Charest-Editorial

Pour jeunes de 14 à 94 ans et plus

Notre membre le plus âgé a 94 ans. 

Cette année nous avons deux jeunes d’âge du secondaire. C’est nouveau. Je ne me souviens pas qu’on ait déjà pensé à attirer au club des jeunes du secondaire ou du collégial. Et pourtant, nos deux jeunes sont là.

J’ai eu l’occasion de parler à l’un d’eux. C’est dans le Programme Loisir et culture de la Ville de Saint-Bruno qu’il a appris l’existence du club. Il s’est inscrit. Personne ne l’en a empêché.

L’arrivée de ces deux jeunes est une révélation. Qu’arriverait-il si le club se faisait un peu mieux connaître auprès des jeunes du secondaire et du collégial? Si au lieu de deux, on avait 20, 30 ou 40 jeunes ou plus encore au club? Pourquoi pas?

L’effectif du club après avoir augmenté d’au moins 150 % de 2005 à 2010 semble stagner. Avec l’arrivée de jeunes, la courbe de croissance de notre effectif pourrait reprendre son cours. Est-ce souhaitable?

J’aurais sans doute des réponses contradictoires à cette question. Je me souviens encore des membres qui voulaient mettre un frein à la croissance de notre effectif quand nous avons passé la barre des 200 membres. Heureusement, la direction du club ne les a pas écoutés. Il est presque certain que l’effectif du club dépassera pour une troisième année les 500 membres d’ici mai prochain. Le club ne s’en porte que mieux. Sans tous ces nouveaux membres, on aurait probablement dû doubler la cotisation. Je suis membre depuis 10 ans et il y a eu qu’une seule augmentation de la cotisation de 5 $ par an. C’est l’effet du nombre et ce n’est pas le seul.

Mais quel effet aurait l’arrivée de dizaines d’étudiants du secondaire et du collégial au club! Personnellement, je pense que ce serait un enrichissement. Nos jeunes souvent ne se souviennent plus quand ils ont commencé à utiliser un ordinateur, tellement ils ont commencé jeunes. On prétend que l’apprentissage de l’ordinateur en bas âge influence la manière d’appréhender le monde.

Étant optimiste de nature, je crois que le côtoiement de jeunes et de personnes d’âge mûr dans une organisation comme la nôtre ne peut qu’être bénéfique pour tous. Les jeunes nous changeront, nous forceront à évoluer. Comment? Je ne le sais pas. Ils sont plus spontanés, probablement plus intuitifs. Ils apprennent plus rapidement. En contrepartie, les jeunes rencontreront des personnes qui ont le sens des responsabilités. Une bonne façon de se préparer à la vie d’adulte.

Ce n’est pas demain que nous aurons 50 jeunes au club. Nous devons réfléchir à notre recrutement en août et en septembre prochains. Devons-nous essayer de rejoindre les jeunes? Si oui, comment? Et comment ferons-nous pour leur assurer une juste place au club?

Maintenant que le blogue est ouvert, dites-nous ce que vous en pensez. N’hésitez pas à utiliser votre droit de faire des commentaires sur cet article. Croyez-vous qu’il serait souhaitable d’inscrire un fils, une petite-fille ou un neveu au club, avec leur accord évidemment? Leurs connaissances acquises au club seront un atout pour la famille. Si vous êtes d’accord, dites-nous comment le club devrait traiter les étudiants (cotisation, etc.).

J’ai hâte de vous lire.

5 réflexions au sujet de « Éditorial – novembre 2012 »

  1. Je n’ai pas renouvelé ma carte de membre cette année, alors je ne sais pas si vous tiendrez compte de mon opinion : Je pense qu’il est très intéressant d’accepter quelques jeunes qui le désirent dans le Club, sans faire de publicité pour le moment, , ce qui permettrait de voir leur intégration. Il sera alors encore temps de faire de la publicité et d’inclure le plus de jeunes possible. Il y aura changement de dynamique et que des gagnants.

  2. Je pense que tous ont leur place au club, quelque soit leur âge. Pour la cotisation, elle est , selon moi déjà très faible en regard des services offerts. Je lancerais plutôt cette question: comment le club peut-il rendre service à ces jeunes (puisqu’ils en savent pas mal plus que nous) , comment favoriser les échanges entre nous, puisqu’au Club c’est du bénévolat pour les ateliers, conférences etc..

  3. Je crois que le club devrait tenter d’attirer les jeunes.

    Une façon de les attirer serait peut-être à travers leurs parents ou leurs grand-parents qui sont membres du club. Par exemple, on pourrait offrir le tarif de couple (50 $ par année) à une personne qui désire s’inscrire au club avec jeune. Le jeune pourrait certainement augmenter ses connaissances au club et il pourrait être une source d’aide pour le parent qu’il accompagne.

    Tout le monde y gagnerait : le club profiterait de la présence et de la vitalité du jeune; le jeune augmenterait ses connaissances; le parent ou le grand-parent y trouverait une source de soutien lorsqu’il a des problèmes.

  4. Très bon article M. Charest, a ma connaissance à mes débuts au CIMBCC il existait une cotisation réduite pour les étudiants. Malheureusement on n’avait aucun membre étudiant et la cotisation réduite fut abolie il y a 7 ou 8 ans, je vais faire une recherche et vous revenir avec l’année précise.
    On pourrait bénéficier de leurs connaissances et surement nous pourrions les convaincre d’être plus prudents sur internet.

Les commentaires sont fermés.