Le GAMF et Bonjour-santé

Céline Dion-Darveau
nnCéline Dion-Darveau

J’entends beaucoup d’insatisfaction des Québécois concernant leur impossibilité à trouver un médecin de famille. J’espère que ceux qui se plaignent ont au moins pris le temps de s’inscrire au « Guichet d’accès à un médecin de famille » (GAMF), lorsque ce service a été mis en ligne, en avril 2016.

Nous nous sommes inscrits dès l’annonce de ce nouveau service en ligne du gouvernement provincial. Nous avons reçu un téléphone d’une clinique médicale à quelques kilomètres de chez nous, pour se faire assigner un médecin de famille. Comme son nom l’indique: « médecin de famille », c’est toute la famille qui est assignée à ce médecin lorsqu’on vous téléphone pour vous le proposer.

Je ne sais pas si c’est parce qu’il est nouvellement diplômé, mais en plus d’être très disponible lorsqu’on prend rendez-vous, il est très performant, tant dans sa ponctualité – si le rendez-vous est à 10h30, j’ai intérêt à arriver à 10h15! – que dans son travail.


Entre le moment où nous nous sommes inscrits sur cette liste d’attente en ligne et l’assignation à un médecin de famille, nous avons eu recours au service automatisé de consultations sans rendez-vous offert par Bonjour-santé. Comme le service téléphonique me convenait mieux, je ne me suis pas servie de la version internet.

Il y a un numéro de téléphone unique pour avoir une consultation sans rendez-vous dans toutes les cliniques médicales. Ce numéro est automatiquement géré par Bonjour-santé et chaque clinique a une plage d’heures spécifiques durant lesquelles on peut prendre un rendez-vous, pour les prochaines 24 heures seulement. Lorsque c’est complet, le système téléphonique automatisé vous demande de rappeler le lendemain.

Même si ça peut prendre plusieurs jours avant d’obtenir une consultation au « sans rendez-vous » à la clinique où vous avez téléphoné, c’est toujours bien mieux de faire ces démarches dans le confort de son foyer, plutôt que de se déplacer dans une clinique et attendre plusieurs heures sur leur chaise plus ou moins confortable, en lisant leurs magazines plus ou moins intéressants, tout en écoutant leur musique tout aussi plus ou moins captivante, non?

Lorsque j’ai finalement eu un rendez-vous à une clinique près de chez moi, je n’ai pas attendu du tout et j’étais seule dans la salle d’attente!

J’espère que mon témoignage va encourager tous ceux qui n’avaient pas encore eu recours à ces services à les utiliser.

Céline Dion

10 réflexions sur « Le GAMF et Bonjour-santé »

  1. J’étais inscrite sur le registre du Guichet d’accès pour clientèle orpheline (GACO) qui était l’ancêtre du registre actuel. A la création du GAMF, tous les noms du GACO devaient être transférés automatiquement dans le nouveau registre. Je n’ai jamais eu d’appel et ça fait plus de 4 ans depuis ma première inscription. J’ai dû me résoudre à voir un médecin au privé pour avoir un suivi adéquat en attendant car avec Bonjour-Santé, il n’y avait jamais de place à la clinique Le Sentier bien que je réussissais à avoir un rendez-vous à Sainte-Julie. Cependant avec ce type de rendez-vous, vous ne rencontrez jamais le même médecin et ce dernier se concentre sur ce pour quoi vous le consultez cette journée-là. Il ne vous fera pas un bilan de santé général car à ce moment il ne peut assurer de suivi sur une longue période (ce serait comme si il vous prenait comme patiente régulière). Bonjour-Santé sert à dépanner pour un problème ponctuel.
    J’espère toujours recevoir un appel avant 2020!

    1. En effet Louise: Bonjour santé, c’est pour du « SANS rendez-vous », plus communément appelé « urgence », que n’importe quel médecin peut analyser. Pas de bilan médical.
      Si j’étais vous, je me réinscrirait au GAMF, je ne me fierais pas au transfert de l’ancien système.

  2. Merci de ton article. Tu es plus chanceuse que moi. J’y suis inscrit depuis le début de la liste, sans avoir reçu d’appel. Je suis chanceux d’être suivi par 2 spécialistes dont l’un me suit comme un généraliste, car je suis avec lui depuis de 20 ans.

    Une personne du domaine médical m’a dit que les médecins ne veulent pas les cas lourds provenant de la liste et refuse ceux-ci.
    Donc si vous êtes en santé, vous avez plus de chance d’avoir un médecin de famille qui pourra en 10 minutes, vous dire vous êtes en santé.

  3. Bravo. Tres bon commentaires. Ça fonctionne le système du GAMF.
    Ceux qui critique, souvent il n’ont même pas communiqué pour s’inscrire. Un exemple dans mes connaissances.

  4. J’ai été sur la liste GAMF durant un peu plus de 4 années… À tous les ans, je leur téléphonais pour m’assurer qu’ils n’avaient pas égaré mon dossier (on ne sait jamais). Finalement, c’est lors d’une visite à une clinique d’urgence — oû la docteure m’a demandé qui était mon « médecin de famille » et que je lui ai répondu que j’étais sur la liste depuis plus de 4 ans — que cette fort gentille docteure m’a présenté à un nouveau collègue de sa clinique. Il est venu me saluer et il s’est dit prêt à m’accepter comme nouvelle cliente!!! Un amour de jeune docteur, très consciencieux et qui nous fait sentir « pas comme un numéro ». Souvent, les jeunes sont plus passionnés et continuent à s’instruire. Bravo à la relève!

    1. Je suis contente que, malgré vous être inscrite au GAMF sans succès après 4 ans, un jeune médecin de famille qui vous a rencontré vous a offert de vous prendre. Ttout comme moi, c’est un jeune médecin fraîchement dîplomé qui vous a pris en charge, seulement moi, ce fut via la liste inscrite au GAMF. Pourtant, je n’avais même pas de condition médicale nécessitant un suivi régulier. Ce sont eux, en principe qui sont priorisés sur le GAMF.

  5. Article très interessant, très pertinent. Parfois les gens ont moins confiance à de jeunes médecins et j àI aussi eu à consulter, dans mon cas, un résident et ça a été une expérience très positive.

    Merci de la belle information.

  6. Excellente information pour ceux qui n’ont pas de médecin de famille, ce qui fut notre cas pendant plus d’un an.

Les commentaires sont fermés.