Le mot du président – mars 2013

Réjean Côté
Réjean Côté

Le bénévolat

Êtes-vous de ceux pour qui aider son prochain est naturel ou de ceux qui ont besoin de se rendre utiles à la société, à autrui?

Dans la normalité des choses, on aime aider ses enfants, sa famille, ses voisins. Même au travail, certains offrent leurs services de diverses façons, par exemple, en faisant partie d’un comité, d’un club social ou du syndicat afin d’aider ses compagnons et compagnes de travail. Se sentir utile en faisant quelque chose pour autrui est le principal moteur des bénévoles. Ils s’impliquent dans des domaines d’activité aussi divers que le sport, la culture ou les loisirs ou comme aidants naturels.

D’après Wikipédia, le mot « bénévolat » provient du latin « benevolen » qui veut dire « vouloir du bien » et le mot « bénévole », aussi du latin « benevolus », signifie « bonne volonté ». Il est écrit que le bénévolat serait une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif ou d’une structure publique. On y apprend que plus d’un Canadien sur quatre fait du bénévolat, soit plus du quart de la population. Les bénévoles donneraient en moyenne 162 heures de leur temps par année, pour un total général de 1,05 milliard d’heures. Plus de femmes que d’hommes font du bénévolat, soit 28 % comparativement à 25 %. Cependant, les hommes contribuent en moyenne plus d’heures par année que les femmes, soit 170 heures par rapport à 155 heures, pour une moyenne de plus de trois heures par semaine.

Et quels avantages pensez-vous que les bénévoles tirent de leur action? Les trois principaux avantages selon eux seraient que leur engagement leur donne de l’entregent, qu’il les aide à améliorer leur communication avec autrui et à accroître leurs connaissances liées à la cause pour laquelle ils se dévouent. Comme vous pouvez le constater, le bénévolat fait partie intégrante de la société. Il est très important à plusieurs niveaux, autant pour celui ou celle qui le pratique que pour ceux qui en bénéficient.

Le CIMBCC est un organiste sans but lucratif qui fonctionne depuis 30 ans exclusivement grâce à des bénévoles. Le club a toujours eu besoin d’au moins de 10 % de ses membres comme bénévoles pour bien fonctionner et il ne pourrait survive sans eux. Si vous le remarquez bien, vous verrez que les bénévoles sont généralement heureux de faire ce qu’ils font et de pouvoir vous rendre service. Leur salaire est surtout de voir que vous aimez ce qu’ils font pour vous. Un petit mot d’encouragement leur fera toujours du bien.

Le club a besoin en tout temps de l’aide de ses membres comme bénévoles et plus nous serons de bénévoles et plus les tâches seront allégées. Peu importe l’aide que vous pouvez nous apporter, nous serons toujours heureux de vous accueillir comme bénévoles parmi nous.

N’oubliez pas que la plus grande fierté du club, ce sont ses bénévoles.

 Réjean Côté, président

3 réflexions au sujet de « Le mot du président – mars 2013 »

  1. Bonjour. Ce n’est pas un commentaire cette fois, mais une suggestion.
    Au bas de la page d’ouverture du Chip, il y a « …pour continuer à lire… » et plus bas,
    « …pour annuler l’abonnement… » qui sont quelque fois très rapprochés et on pourrait
    cliquer sur »…annuler,,, » par erreur…pourriez-vous mettre une ligne double ou une ligne
    plus épaisse entre les deux ? Merci.

  2. Bonjour, M. Le Président
    Bien dit et longue vie au Club Informatique Mont-Bruno.
    Salutations à vous et à tous les bénévoles du club.
    Robert Bujold

  3. Très vrai et à la fois très instructif. Bravo à toi et à tous ces personnes dévouées qui en font profiter leurs pairs sans compter.

Les commentaires sont fermés.