Les futurs processeurs et Windows 10

Jean-Philippe Jacquet
Jean-Philippe Jacquet

L’installation de Windows 10 a demandé plusieurs efforts… Les répercussions de l’arrivée de cette nouvelle plateforme sont identifiées maintenant au niveau des processeurs; Les futurs processeurs « exigeront » Windows 10, tel est le titre de l’article paru récemment sur le site de Tom’s Hardware.

Après la carotte de la gratuité, Microsoft a tenté de pousser ses clients à installer Windows 10 par des alertes à répétition, puis par des mises à jours optionnelles mais automatiques. Voici maintenant le bâton…. Cliquez ici pour accéder à l’article de Tom’s Hardware.

10 réflexions au sujet de « Les futurs processeurs et Windows 10 »

  1. Pour ma part, j’ai reçu un message avec des photos en fichier .psd Je ne pouvais pas les ouvrir. À la demande de rechercher un logiciel sur le web, j’ai cliqué et on ma dit que pour avoir accès à un logiciel pour ouvrir ce fichier je devais avoir windows 10. J’ai présentement windows 7.

    1. Une extension PSD en lien avec des photos signifie fort probablement « Adobe Photoshop Document file ». Outre Adobe Photoshop et Adobe Photoshop Elements, un tel fichier peut aussi être ouvert par CorelDRAW, PaintShop Pro ou GIMP. Il n’est pas essentiel d’avoir Windows 10 pour faire tourner ces logiciels.
      Par défaut, Photoshop ou Photoshop Elements sauvegardent leurs fichiers en format PSD. Vous pouvez demander à l’expéditeur de vos photos de les sauvegarder à nouveau, mais en format JPG.

  2. En lisant bien l’article, il est mentionné que ce sont les futurs microprocesseurs qui exigeront Windows 10. C e que j’en comprends, c’est que tant que je continue avec mon ordinateur actuel, (Win 7) ai-je réellement besoin de passer à Windows 10?

  3. J’ai lu l’article du blog de Microsoft afin d’être sûr puisqu’il me semble que le tout est trop restrictif.
    En faite, c’est mal expliqué. Ce qui se passe c’est que la 6ième génération des processeurs Intel (et ses concurrents) ne seront pas supporté par Windows 7 et 8/8.1. Je m’explique:

    Chaque processeur a des caractéristiques unique: des fonctions de calcul rapide, du cryptage, des plages d’adresse mémoire réservé et j’en passe. Chaque fois qu’une nouvelle « version » sort, il faut adapter le code du système en conséquence pour être sûr que ça fonctionne. Ce qui se passe avec Microsoft, c’est qu’il ne le feront pas pour Windows 7 et 8.1 (encore moins pour Vista pour ceux qu’ils l’ont encore…). comme ils l’ont fait pour les systèmes précédents. Leur excuse: on ne veut pas rendre le système instable à cause des modifications nécessaire pour que le tout fonctionne correctement (en résumé).
    Cela signifie que l’on pourra PEUT-ÊTRE exécuter Windows 7 et autre avec les nouveaux processeurs, mais ce n’est pas garanti et Microsoft ne fera pas en sorte que ça fonctionne, loin de là.

    En résumé, Windows 10 fonctionnera avec les processeurs précédents et on pourra retourner sous les anciens système dans ces cas-là, mais les nouveaux ordinateurs seront livré par défaut avec 10 et on ne pourra PAS retourner en arrière.

    Par contre, pour ceux qui ont Linux, BSD ou Unix (pour les aventureux), ça devrait continuer de fonctionner, car la communauté fera les modifications nécessaire au kernel pour qu’ont aient accès aux fonctions avancé des processeurs et que le tout fonctionne parfaitement (ou presque 🙂 ).

  4. Bonne décision Réjean.
    Un ami m’a converti a linux (xubuntu) il y a environ un an déjà,
    (cet Ami n’en pouvais plus de me dépanner avec mon Win.)
    Au début j’étais dépaysé, mais mon ordi est tres stable et n’ai eu aucun problemes du style que j’avais auparavent.
    Je suis tres content de cette conversion.
    Cependant comme je suis un peu style  »dinosaure », mémoire courte et peu aventurier, il m’est difficile d’apprendre a l’exploiter pleinement seul ou de façon autonome .
    Mais je ne reviendrais point avec les troubles antérieures….
    Bienvenue a Bord

  5. En ce qui me concerne, C’est décidé, je passe définitivement à Linux. Un système d’exploitation beaucoup moins restrictif et beaucoup plus souple. De plus, On peut en choisir l’interface graphique à notre gré. Fini la dictature de Microsoft qui m’oblige à changer de système d’exploitation et adopter une nouvelle façon de travailler même si je ne le désire pas. Au pire je pourrai toujours exécuter les programmes Windows sous Linux grâce à « Wine » ou sous une machine virtuelle. Il se peut que je me trompe mais je pense que plusieurs seront de mon avis.

    1. Bravo pour cet audace, Réjean. Je ne me sens pas prête à apprendre Linux. J’avoue n’avoir jamais eu de problèmes avec l’environnement Windows par contre.

Les commentaires sont fermés.