Les six arnaques les plus populaires sur Facebook : partie 3 – janvier 2013

Jacques Laliberté
Jacques Laliberté

Les six arnaques les plus populaires sur Facebook

Je vous présente la dernière partie de l’article de Christina DesMarais, publié le 4 décembre 2012, dans le Techlicious (site Web : www.techlicious.com), dont le lien est le suivant : http://www.techlicious.com/tip/dont-fall-for-these-facebook-scams/.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de le faire, vous pouvez consulter les deux articles publiés précédemment, soit les 16 et 18 janvier derniers dans le site du club.

Partie 3

Trouvez qui regarde votre profil

Facebook_image4 vue profil JLaliberté 2013-01-18

Celui-ci prétend être en mesure de vous dire qui regarde vos informations Facebook ou encore vous dire si des escrocs espionnent votre profil. Si vous cliquez sur le lien, vous devez tout d’abord « aimer » l’application, ce qui ne fait encore qu’inciter vos amis à cliquer aussi sur le même lien malicieux. Ensuite, on vous demandera d’autoriser l’application à accéder à votre compte Facebook. Si vous le faites, non seulement chacun de vos amis figurant sur votre liste recevra un pourriel (spam) de votre part, mais vous serez également invité à participer à toutes sortes de sondages, tout cela sans jamais recevoir d’information à propos de ceux qui espionnent votre compte.

Voici ce que Facebook dit au sujet de ce type d’escroquerie populaire : « Facebook ne fournit pas de fonctionnalité qui permet d’identifier celui qui regarde votre profil ou des parties de votre journal, comme vos photos. Les applications tierces ne peuvent également pas fournir cette fonctionnalité. Les applications qui prétendent vous donner cette capacité seront retirées de Facebook pour avoir violé la politique. Vous pouvez signaler les applications qui offrent des expériences non dignes de confiance. »

Droits d’auteur et à la protection de la vie privée (canular)

Récemment, il y a eu une rumeur autour de Facebook indiquant aux utilisateurs que le fait d’afficher un avis juridique à leur mur Facebook leur permettait de conserver leur droit d’auteur pour tout contenu qu’ils affichent sur le site ainsi que leur droit à la protection de la vie privée.

Au sujet de ce canular, Facebook dit :« Il y a une rumeur qui circule voulant que Facebook soit en train d’effectuer un changement relatif à la propriété de l’information des utilisateurs ou du contenu qu’ils publient sur le site. C’est faux. Quiconque utilise Facebook possède et contrôle le contenu et les informations qu’il affiche, comme indiqué dans nos conditions d’adhésion. Les usagers contrôlent la façon dont le contenu et les informations sont partagés. C’est notre politique, comme cela l’a toujours été. »

Que faire si vous vous êtes fait avoir

Si, pour une raison quelconque, vous tombez dans un de ces pièges, assurez-vous de supprimer toute référence à partir de votre profil ainsi que toute application malicieuse qui s’est attachée à votre compte Facebook. Pour ce faire, allez à la petite flèche en haut à droite de votre écran, puis sur Paramètres de compte, Applications. Vérifiez également si vous pouvez avoir malencontreusement « aimé » (Like) des sites ou des pages truqués en allant dans votre journal et en cliquant sur votre icône « J’aime » (Like) en haut de la page. Vous ne les reconnaissez pas ? Supprimez-les (Unlike them).

Pour plus d’information sur les différentes façons que vous pouvez vous faire arnaquer sur Facebook, visitez la page arnaque (scam) du réseau social.

Jacques Laliberté