Mot du président – février 2012

Réjean Côté
Réjean Côté

Un peu plus de 50 % de nos membres sont des femmes. Leur présence au club est le reflet de leur pourcentage dans la société. Il n’en a pas toujours été ainsi.

À mon arrivée au club en 2003, peu de femmes assistaient à nos présentations. J’étais aussi à l’époque membre du club Les vieux branchés de Longueuil où autant de femmes que d’hommes assistaient aux présentations. Je me questionnais sur les raisons d’une telle différence.

Les séances du club Les vieux branchés se tenaient le mercredi après-midi, les nôtres le mercredi soir. Les femmes ont-elles moins le goût de sortir le soir? Je ne sais pas, mais en créant les séances du vendredi après-midi, on allait leur donner un choix.

C’est au même moment que nous avons créé les présentations de la série facile. Nous voulions garder les nouveaux membres qui débutaient en informatique. Nous avions remarqué que nos débutants abandonnaient souvent après quelques séances de présentations. Nos présentations n’étaient pas de toute évidence adaptées à eux. Ces deux initiatives sont sans doute à l’origine de l’accroissement graduel de la proportion de femmes dans nos rangs.

Sur les 12 membres du comité de direction, quatre sont des femmes. Sur nos 58 bénévoles, 25 sont des femmes. Dans les deux cas, c’est une nette amélioration par rapport au passé. Nous ne pouvons qu’espérer que la tendance se maintienne et que la proportion des femmes chez nos bénévoles grimpe à 50 %.

Chez les bénévoles, c’est parmi les présentateurs que le manque de femmes est le plus criant. J’ai peine à comprendre pourquoi. Certaines ont une formation en pédagogie, un atout pour faire des présentations. Il n’est pas nécessaire d’être expert(e) en informatique pour donner des présentations; il suffit d’être à l’aise avec le sujet.

Pourquoi n’avons-nous pas de présentatrices? Les femmes ne démontrent-elles pas autant de compétences que les hommes? Il y a de plus en plus de femmes dans les universités. Dans les sports, autrefois chasse gardée des hommes, les femmes ne cessent de se tailler une plus grande place. Pourquoi n’en est-il pas ainsi chez nos présentateurs?

Chaque fois que les femmes s’engagent dans un domaine, elles y apportent un petit quelque chose de plus, une vision différente. Leur absence chez les présentateurs nous en prive.

Deux femmes donnent nos cours aux bibliothèques de Saint-Bruno et de Saint-Basile, Huguette Turgeon et Jeannette René de Cotret. De plus, Huguette fait du dépannage avant les séances et anime un atelier sur Vista et Windows 7. Jeannette travaille à l’accueil aux séances du vendredi.

Le cours Internet que le club donne aux bibliothèques pourrait être un tremplin pour celles qui aimeraient faire des présentations; le cours se donne devant six élèves à la fois.

Je suis justement à la recherche d’une personne pour donner le cours Internet aux bibliothèques. Cela demande une disponibilité de 24 jours par année environ. Si ça vous intéresse, contactez-moi.

J’ai confiance qu’au fil des ans les femmes continueront de s’engager de plus en plus au club comme elles s’impliquent de plus en plus dans plusieurs domaines de la société. Pourquoi pas une présidente du club informatique dans quelques années!

Réjean Côté