Mot du président – novembre 2017

Réjean Coté

Le bénévolat

Êtes-vous de ceux et celles pour qui aider son prochain se fait de façon naturelle, de ceux et celles qui sentent le besoin de se rendre utiles à la société et à autrui?

Normalement, on aide ses enfants, sa famille, ses voisins. Au travail, certains offrent leurs services pour aider leurs compagnes et compagnons de travail en faisant partie d’un comité, d’un club social ou d’un syndicat. Se sentir utiles en faisant quelque chose pour autrui est la principale motivation des bénévoles. Ils s’impliquent comme aidants naturels ou dans des domaines d’activité aussi divers que le sport, la culture, les loisirs.

Wikipédia nous apprend que le mot bénévole vient du latin « benevolus » qui signifie « bonne volonté » et que « le bénévolat est une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif ou d’une structure publique. » On y apprend aussi que 47 % des Canadiens de 15 ans et plus font du bénévolat et que les bénévoles consacrent 2 millions d’heures environ chaque année.

Beaucoup de gens comparent la retraite à des vacances, c’est compréhensible, mais souvent cette façon de vivre est moins valorisante. Lorsque les ainés ont un rôle à jouer dans la société, si petit soit-il, leur vie leur semble plus stimulante. C’est souvent très valorisant pour eux de pouvoir mettre leur expérience au service de la société. Plusieurs études ont démontré que les ainés qui font du bénévolat au sein de leur communauté sont en meilleure santé physique et mentale.

Quels avantages les bénévoles tirent-ils de leur action? Le bénévolat leur fournit principalement l’occasion de socialiser, d’améliorer leur communication interpersonnelle et d’enrichir leurs connaissances liées à la cause pour laquelle ils se dévouent. Comme vous pouvez le constater, le bénévolat fait partie intégrante de la société. Il est aussi important pour celui ou celle qui le pratique que pour ceux et celles qui en bénéficient.

Le CIMBCC est un organisme sans but lucratif qui fonctionne depuis 34 ans exclusivement grâce à ses bénévoles. Le club a toujours eu besoin d’au moins 10 % de ses membres comme bénévoles pour bien fonctionner; le club ne pourrait survivre sans eux. Regardez-les travailler, vous verrez que les bénévoles sont généralement heureux de faire ce qu’ils font et de pouvoir vous rendre service. Leur salaire, c’est surtout de voir que vous aimez ce qu’ils font pour vous. Prenez note qu’un simple petit mot d’encouragement leur fera toujours du bien et les encouragera à bien faire ce qu’ils font. Malheureusement, quelques membres se permettent parfois des commentaires négatifs à l’égard des bénévoles, mais c’est heureusement l’exception.

En guise de remerciement pour le bon travail qu’ils accomplissent au CIMBCC, le club invite ses bénévoles à un brunch en janvier et à un souper en mai. Ces événements sont aussi l’occasion pour chacun de mieux connaitre les autres bénévoles.

N’oubliez pas que le club a besoin en tout temps de l’aide de ses membres. Plus nous serons de bénévoles dans le club, plus les tâches pourront être partagées entre plusieurs, ce qui allègera la charge de chacun. Peu importe l’aide que vous pouvez nous apporter, nous serons toujours heureux de vous accueillir comme bénévoles parmi nous.

La plus grande fierté du Club informatique, ce sont ses bénévoles.

Réjean Côté, président

 

15 réflexions au sujet de « Mot du président – novembre 2017 »

  1. Félicitations à tous les bénévoles du club informatique! Vraiment vous faites un travail exceptionnel. Je suis moi même bénévole dans un autre organisme et c’est vrai qu’un petit merci fait plaisir. La phrase « avant de critiquer, assurez-vous que vous pouvez les remplacer » est plein de bon sens. Encore une fois Félicitations et un Gros Merci!

    1. Belle initiative, de remettre les bénévoles à l’honneur et félicitations à vous tous.
      Gisèle Nicolleau.

  2. Ce n’est qu’à distance via le bulletin CHIP que je peux profiter des bienfaits du Club et c’est déjà formidable. J’apprécie énormément les explications claires que vous donnez et les références aux articles très pratiques sélectionnés sur divers sites de qualité.
    Le CIMB est unique au Québec. J’ai tenté de trouver une ressource semblable à Montréal mais en vain. Vous faites un travail fantastique. Merci!

  3. Quant à moi Réjean, je te remercie de m’avoir permis de travailler avec toi en tant que support informatique. Socialiser avec les gens et dépanner est très gratifiant.

  4. On est en effet très bien traité, en tant que bénévole, au CIMBCC. J’espère que cette chronique de notre président donneront le goût à certains membres de joindre cette belle famille des bénévoles du Club.

  5. Quel beau texte!
    J’ai, tout comme lise Gingras, accroché sur la phrase: avant de critiquer, assurez-vous que vous pouvez le remplacer.

    Comme je suis terriblement critique, d’abord envers moi, puis critique constructive envers les autres. Je me permets parfois de souligner ou de suggérer certaines améliorations à apporter.

    J’espère que les personnes qui reçoivent ou qui donnent des suggestions le font avec ouverture et de façon positive.

    De toute façon, l’ensemble des bénévoles a toute ma gratitude pour l’implication et le travail accomplis.

    Bravo!

  6. L’Internet nous incite à une implication minimale, parce qu’il nous propose des actions qui demandent peu d’efforts, d’où les mots anglais « slacktivism » et « clicktivism », de l’activisme qui demande un minimum d’efforts. (Source: http://wordsmith.org/words/slacktivism.html) Le civisme, quant à lui, exige des efforts, et même certains soi disant bénévoles en manquent. Le bénévolat révèle des caractères. Parfois c’est beau, parfois c’est laid.

    Plus on avance en âge, plus on valorise les expériences ordinaires. Le bénévolat est fait d’expériences ordinaires qui impatientent les plus jeunes, qui ont besoin d’autre chose et manquent habituellement de temps. Les vieux bénévoles peuvent donner de leur temps, mais il faut que les jeunes se rappellent que le temps est de plus en plus précieux au fur et à mesure que l’on approche de l’échéance finale. Il faut donc être reconnaissant aux vieux bénévoles qui font preuve de civisme.

  7. Excellent article, les bénévoles méritent toute notre reconnaissance! J’ai beaucoup aimé la partie qui dit: avant de critiquer assurez-vous que vous pouvez le remplacer.Bravo!

  8. Sincères remerciements à vous tous, bénévoles du Club informatique. Un merci spécial à Réjean et à tous les membres du Conseil.

Les commentaires sont fermés.