Pour en savoir plus sur le navigateur Internet

Sylvain Garneau
Sylvain Garneau

Internet, ou si vous préférez le World Wide Web (www), est devenu une source intarissable d’informations, mais surtout une façon, de plus en plus incontournable, d’obtenir des biens et services de plusieurs fournisseurs tels que les gouvernements, les banques, les assureurs, Hydro, Bell, Gaz Métropolitain, les grands et petits marchands.  Pour accéder et utiliser les ressources d’Internet, nous devons utiliser un navigateur Internet… c’est incontournable!

Mais qu’est-ce qu’un navigateur Web, aussi connu au Québec sous le nom de fureteur Internet, et quelle en est son origine?

Le navigateur Internet est un logiciel qui permet d’accéder, d’interroger, de consulter l’information sur le Web mais aussi d’utiliser les fonctionnalités offertes dans ce monde virtuel… presque sans frontière. Il est l’interface client entre vous, l’utilisateur, le réseau internet ainsi que les serveurs (ordinateurs) distants vous procurant leurs données et services. Ce logiciel est complexe de par ses multiples fonctions et est en permanente évolution afin de s’adapter constamment à de nouvelles technologies et standards, particulièrement au niveau de la sécurité… d’où le besoin d’appliquer toutes les mises à jour proposées par son développeur.

Les premiers navigateurs Internet voient le jour au début des années ’90. Le premier se nomme d’ailleurs WorldWideWeb et proposait un large éventail de fonctionnalités mais n’était pas compatible avec plusieurs types d’ordinateur de l’époque. De 1991 à 1993, plusieurs navigateurs sont créés pour simplifier l’offre de fonctionnalités mais aussi les rendre plus universels, multiplateformes.

En février 1993, Marc Andreesen, étudiant de l’Université de l’Illinois, bouleverse ce petit monde en ébullition en dévoilant le premier navigateur graphique qu’il baptise Mosaic. Capable d’afficher des images, Mosaic donne un nouvel élan au monde des navigateurs et, du fait même, au développement du Web. Son évolution mène rapidement à la parution de Netscape Navigator à la fin de 1994. Disponible en téléchargement sur Internet, Netscape devient, très rapidement, le navigateur le plus utilisé devant tous les autres. Un des points attrayants de Netscape est qu’il présentait le texte et les images au fur et à mesure que le contenu était reçu plutôt que d’attendre que toute la page soit disponible.

Bien que Bill Gates ait affirmé en 1994 que « le Web ça ne marchera pas », il se rallie rapidement compte tenu de la forte progression de popularité du Web et des avantages que Microsoft peut en tirer. Ainsi donc, Microsoft introduit son navigateur MSIE (Microsoft Internet Explorer) dans la première version de Microsoft Plus!, une série de mises à jour commerciales de son système d’exploitation. Internet Explorer 1.0 est donc livré dans ce « service pack » sous le vocable d’Internet Jump Start Kit et s’applique à la toute récente version de Windows (Windows 95), commercialisée en août 1995. Microsoft s’accapare, à partir de l’an 2000, du marché des navigateurs surtout grâce à sa stratégie de pré-installation au sein de son système d’exploitation Windows. Cette stratégie sera d’ailleurs contestée comme contrevenant à la loi anti-trust aux États-Unis.

Une guerre ouverte entre Microsoft et Netscape pour la suprématie sur le navigateur Internet se poursuivra jusqu’en 2003. En effet, AOL (nouveau propriétaire de Netscape) décide de cesser l’exploitation de son navigateur tout en faisant un don à la Fondation Mozilla pour qu’elle poursuive le développement du logiciel Netscape en mode collaboratif (Open source)… ce qui mènera au déploiement de Mozilla Firefox en novembre 2004 et à l’arrêt définitif du développement de Netscape Navigator en décembre 2007.

À compter de 2005, Mozilla Firefox commence à regagner du terrain sur Internet Explorer.

En décembre 2008, Google Chrome est mis en ligne par Google et depuis celui-ci ne cesse d’accaparer de plus en plus de parts du marché.

Aujourd’hui, au niveau mondial, Google Chrome est le plus utilisé des navigateurs (46.3%) suivi dans l’ordre par Internet Explorer de Microsoft (20.3%), Firefox de Mozilla (17.5%), Safari d’Apple (10.8%), Opera d’Opera (1.5%), Android de Google (1,4%) et autres (2.2%).

Enfin, il est à noter que la popularité d’un navigateur influence les développeurs de sites web dans leurs choix d’investissement, ce qui pourrait contribuer à sa plus grande compatibilité à plus de sites web majeurs… d’où l’importance d’avoir plus d’un navigateur à sa disposition sur son ordinateur.

Pour conclure, cette année, le Club a décidé d’offrir une couverture plus large et concentrée sur le fonctionnement du navigateur offert par défaut sur votre ordinateur Windows, c’est-à-dire Internet Explorer.

Une session de la série Facile, offerte les 26 septembre et 22 octobre, sera consacrée à mieux comprendre la structure de l’interface utilisateur avec ses menus et boutons, ainsi qu’apprivoiser ses fonctions essentielles. Nous étudierons ensemble les fonctions de base pour vous permettre de naviguer sur le réseau Internet et de personnaliser votre environnement Internet Explorer afin de faciliter l’accès à vos sites préférés.

Finalement, une session de la série Découverte, offerte les 3 et 29 octobre, sera consacrée aux fonctions un peu plus sophistiquées, mais tout autant utiles pour les utilisateurs curieux et soucieux d’efficacité. Nous verrons également certains concepts ainsi que leurs raisons d’être, comme par exemple: les témoins (cookies), les fichiers Internet temporaires et bien d’autres.

En espérant de vous compter parmi nous lors de ces deux sessions au Chalet Marie-Victorin.

Sylvain Garneau

8 réflexions au sujet de « Pour en savoir plus sur le navigateur Internet »

  1. Ça m’a vraiment donné le goût d’en apprendre plus sur les navigateurs Internet. J’assisterai aux présentations.

  2. Merci Sylvain pour cet article très intéressant. Google Chrome a maintenant plus de 60% des utilisateur depuis la fin d’août.

  3. Sylvain, félicitations pour ce bel article. Je ne m’attendrais rien de moins de toi. Intéressant, bien recherché, succinct et envoûtant!

  4. Merci Sylvain pour cet excellent article sur les navigateurs. J’avais fait une présentation sur le sujet il y a 5 ou 6 ans et à ce moment Google Chrome venait de sortir. C’est vrai que le fait de l’imposer par défaut dans plusieurs téléchargement a sûrement contribué à le faire connaître. Personnellement je préfère quand même Firefox à cause de certains de ses modules complémentaires très utiles et efficaces.

Les commentaires sont fermés.