Réflexion suite à l’attentat dans une mosquée à Québec

Francine Couture

Depuis le dimanche 29 janvier, nous avons écouté plusieurs reportages sur cet attentat terroriste commis à Québec.

Entre autres choses, j’ai entendu qu’il y a une augmentation des incidents haineux au Québec et que la communauté musulmane est le groupe le plus ciblé par ces incidents.

Ces incidents haineux sont souvent des messages sur Facebook ou autres réseaux sociaux et des courriels. Ils peuvent prendre une forme directe de haine ou de mépris; d’autres fois, ces messages se veulent drôles, mais ils cachent une intolérance face aux façons de faire de la communauté musulmane. Ces messages sont une caricature de la communauté musulmane et ils offensent certainement nos concitoyens musulmans.

Je ne pense absolument pas que les membres du CIMBCC soient des personnes haineuses.  Cependant, par l’intermédiaire des réseaux sociaux ou par notre messagerie électronique, nous recevons parfois des messages qui se veulent comiques,  mais qui  contribuent  à propager des faussetés sur les musulmans. Par insouciance, il nous arrive de transférer ces messages à nos amis. En transférant ces messages, nous renforçons les clichés envers la communauté musulmane, nous amplifions aussi les convictions des fanatiques qui méprisent les musulmans et nous creusons un fossé entre les musulmans et nous.


Actions proposées

Face à cette situation, je vous propose deux actions très simples.

Nous pourrions décider par respect pour nos concitoyens musulmans de ne pas transférer ou partager ce genre  de messages. Nous sommes 750 membres dans le CIMBCC  et cette action, si petite soit-elle, peut avoir un impact. Si vous le voulez, vous pouvez également expliquer aux personnes qui vous  envoient ces messages pourquoi vous ne transférez pas ces communiqués.

Dans notre club informatique, il y a des membres qui sont originaires de pays musulmans. Comme nous, ces personnes veulent apprendre à se débrouiller sur leur ordinateur; il y en a même qui sont bénévoles. Je vous incite à rencontrer ces personnes pour apprendre à les connaître et ainsi développer cette solidarité dont on entend tellement parler cette semaine.

J’ai la ferme conviction que ces actions sont à notre portée et qu’elles ne peuvent qu’améliorer nos relations avec la communauté musulmane qui est beaucoup trop bafouée.

Francine Couture

27 réflexions au sujet de « Réflexion suite à l’attentat dans une mosquée à Québec »

  1. On ne parle pas ici de politique mais d’humanisme. On ne parle pas de limiter votre liberté de parole mais de simple décence. Les réseaux sociaux ne devraient pas servir de déversoirs négatifs, mais d’un outil pour nous améliorer collectivement

  2. Je ne crois pas que le club est un média pour parler de politique, de groupe particulier, de sujet risqué etc. Nous avons tous la responsabilité de nos actions et nous décidons individuellement d’envoyé ou retransmettre de l’information par les médiats donc c’est la responsabilité de chaque individu de vivre avec ses choix. Je n’ai pas besoin de personne pour me dire ce que je peux ou non envoyer ou retransmettre à qui que ce soit.

  3. Bravo et merci Mme Couture pour votre suggestion! Je partage votre avis et pour ma part je transfère votre message à tous les membres de ma famille leur demandant d’en faire autant auprès de leurs amis. Pourquoi ne pas partager cette initiative avec ceux qui ont de l’impact sur le grand public: toutes les instances politiques et médiatiques? Qui sait? Votre initiative pourrait se propager et devenir une «chaîne humaine virtuelle pour contrer la haine et la dérision au nom de nos valeurs».

  4. Très bien dit  et d’actualité, pour briser notre jugement sur les autres.

    De mère U.S., Beau frère Turc, musulman. Ouf

  5. Quelle magnifique suggestion !Cette prise de conscience peut avoir un effet papillon pour l’ensemble des humains !Partageons la vie dans l’accueil amoureux et respectueux de tous !

  6. Merci de nous faire réfléchir. Je suis entièrement d’accord avec vous. Rien ne me rend plus mal à l’aise que les farces supposément drôles sur les musulmans.

    1. Gros merci pour cette réflexion. Je suis tout à fait d’accord. Il faut, en fait, opposer activement des idées d’amour aux messages de haine. Le silencieux est complice. C’est la différence entre la Règle d’or énoncée à la passive: « Ne fais pas aux autres… » et celle, plus courageuse énoncée de façon positive-active « Fais aux autres ce que tu voudrais que l’on te fasse ».
      Encore une fois, merci!!!

    2. Voilà. Vous m’arrachez les mots de la bouche, Marie-France. D’autant plus qu’il y tellement de trucage « photoshop » et de phrases inventées. Des légendes urbaines incendiaires. On se croirait à l’époque de Néron, dans l’empire romain, où on accusait la nouvelle communauté religieuse dite « chrétienne » de tous les maux de l’empire.

  7. Je suis entièrement d’accord avec votre réflexion et la façon d’agir.
    Merci pour cette belle réflexion
    Céline

  8. Bien d’accord avec ce que tu proposes Francine, au club on d’entraide et il y a plusieurs façons d’aider, d’aimer et de montrer de l’empathie à son prochain, surtout pour ceux qui traversent des moments difficiles.

  9. Et j’appris que le CAB de Saint-Bruno organise une conférence au centre communautaire le 8 de ce mois intitulé: l’immigration, mythes et réalité et ce, de 13.00 heures à16.30 heures.

  10. Merci pour le partage de cet appel à la considération et à la solidarité. Certainement que la vigilence d’un groupe peut faire une différence remarquable dans nos milieux de vie respectif.

  11. Quelle belle idée que de briser la chaîne de distribution de courriels contenant des messages ou blagues offensant autrui…peu importe le groupe ciblé. Nous avons tous besoin d’amour et d’empathie en cette période triste.
    Merci Francine de l’avoir proposée.

    1. merci pour cette belle réflexion…des pensées positives ne peut qu apporter une solidarité si nécessaire dans des moments comme ceci

Les commentaires sont fermés.