Revoir le passé

Les souvenirs sont par définition des images du passé que nous fournit notre mémoire. Avec la photographie et le cinéma, il est possible d’observer des scènes captées par d’autres personnes à une époque révolue.

Une certaine forme de voyage dans le temps est donc envisageable à l’aide de documents d’archives. Les outils informatiques modernes permettent d’éditer les vieux films et de leur redonner une vie surprenante.

Cinéma muet et films parlants

Le cinéma a été développé par plusieurs inventeurs vers la fin du XIXe siècle. Les premiers films ne comprenaient pas de bande sonore et les projections étaient souvent accompagnées au piano. Le cinéma devient sonore en 1924 et les films parlants domineront à partir de 1927 avec l’arrivée de Al Jolson dans Le Chanteur de jazz.

Cadence de prise de vues

Une conséquence de l’apparition des films parlants a été la normalisation des vitesses de tournage à 24 images par seconde. Au temps du cinéma muet, la cadence de prise de vues était de 16 images par seconde.

Lorsqu’un film muet tourné à 16 images/sec est projeté à 24 images/sec, cela donne un effet d’accéléré que nous associons automatiquement avec les vieux films en noir et blanc. Cette accélération peut être rigolote lorsque nous visionnons des comédies des Keystone Cops, mais elle nous coupe de l’humanité documentée dans ces vieilles archives.

Avec les techniques modernes, il est possible de projeter les vieux films muets à leur cadence adéquate, ce qui nous rapproche beaucoup de la réalité des images visionnées.

Chaîne YouTube de Guy Jones

Guy Jones projette sur YouTube de vieux films selon la cadence telle qu’utilisée lors de la prise de vues. L’effet d’accéléré est supprimé. Les séquences retrouvent leur mouvement naturel. Dans certains cas, il a ajouté une bande sonore adaptée aux images. Pour d’autres films, il améliore les enregistrements sonores d’origine.

Sur la chaîne de Guy Jones, il est effectivement possible d’observer la vie de tous les jours à une autre époque. Voici quelques exemples :

Conclusion

Si vous regardez quelques-uns des films suggérés ici, vous entrez dans une machine à voyager dans le temps qui vous transporte dans un passé lointain peuplé de gens maintenant disparus. Vous avez eu l’occasion de brièvement revoir le passé.

Richard Gervais

Note :

7 réflexions sur « Revoir le passé »

  1. Une dose de réalisme. Étant née en 1972 je sais que mes grands-parents vivaient en campagne sans eau courante, ni électricité, etc… Mais dans New-York (É-U) 1911, c’est la grande ville! Les voitures à essence partagent la route avec des chevaux et maintenant c’est les vélos; sur le trottoir de jeunes hommes se retournent pour reluquer une jolie demoiselle! Il y a si longtemps, mais en même temps, rien n’a vraiment changé! Amusant et instructif. J’ai beaucoup apprécié. Merci Richard!

  2. Merci. J’ai regardé le vidéo de New York 1911.
    L’élégance de ces gens , les tramways, les charrettes et leurs chevaux, qu’elles belles images.
    Merci, ça me touche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.