Sites Coup de coeur – août 2013

Réjean Côté
Réjean Côté

Les chroniques historiques de l’émission À rebours

La Première chaîne de Radio-Canada présente quotidiennement de petites chroniques historiques. Pour notre plus grand bonheur, ces chroniques sont disponibles sur la page http://www.radio-canada.ca/emissions/a_rebours/2012-2013/speciale.asp.

Sur cette page, chaque chronique contient un résumé du fait historique présenté, un lien vers un enregistrement audio donnant des informations supplémentaires sur le sujet et des liens permettant d’obtenir plus d’information si le sujet vous intéresse.

Voici deux exemples de chronique suivis de quelques suggestions de sujets.

L’arrivée des Filles du Roy

Tableau représentant l’arrivée des filles du Roy à Québec. Les filles sont reçues par l’intendant Jean Talon et Mgr de Laval (Source Wikipédia).
Tableau représentant l’arrivée des Filles du Roy à Québec. Les filles sont reçues par l’intendant Jean Talon et Mgr de Laval (Source Wikipédia).

Radio-Canada a voulu souligner le 350e anniversaire de l’arrivée des Filles du Roy au Québec en nous rappelant l’arrivée chez nous de ces courageuses jeunes filles.

Résumé disponible sur le site de Radio-Canada : « En juin 1663, dans le port de La Rochelle, un premier contingent de femmes est rassemblé dans l’attente d’un départ imminent vers le Québec, où de futurs prétendants attendent impatiemment leur arrivée. Ces femmes, ce sont les Filles du Roy, dont on souligne le 350e anniversaire cette année.

C’est au nom du roi Louis XIV qu’elles sont envoyées pour peupler la colonie. Près de 800 femmes participent à l’aventure. Plusieurs sont de jeunes orphelines ou des femmes abandonnées chez les religieuses. Leur arrivée en sol québécois s’étend sur une période de 11 ans, et grâce à elles, la population du pays triple.

Encore aujourd’hui, l’histoire de ces femmes est méconnue. Les célébrations entourant le 350e anniversaire de leur venue au Québec permettront certainement de rappeler leur importance dans l’histoire de la province. »

Allez voir la chronique complète à l’adresse http://www.radio-canada.ca/emissions/a_rebours/2012-2013/chronique.asp?idChronique=288554 et écoutez l’enregistrement sonore. Vous y apprendrez des choses intéressantes sur les Filles du Roy, dont, entre autres, qu’au moment de leur arrivée, le Québec ne comptait que 2500 habitants et on y trouvait de 6 à 14 fois plus d’hommes que de femmes. Vous y apprendrez aussi que les Filles du Roy étaient plus fertiles que leurs consœurs françaises à cause de la qualité de l’eau et de la nourriture au Québec.

Une rage contre la machine

Des travailleurs en train de détruire une machine à tisser.
Des travailleurs en train de détruire une machine à tisser.

De tout temps, des personnes ont été réfractaires aux nouvelles technologies et ont tenté de s’y opposer en pensant « sauver » des emplois. Il y a deux cents ans, des ouvriers se sont ligués pour détruire des machines à tisser dans l’espoir de sauver leurs emplois.

Résumé disponible sur le site de Radio-Canada : « La chanson traditionnelle anglaise Le triomphe du général Ludd célèbre la bravoure et le sang-froid des travailleurs briseurs de machines, les luddites. Pendant la révolution industrielle, au début du 19e siècle, ces artisans de l’industrie du textile décident de s’attaquer aux mécanismes sophistiqués qui les remplacent dans leur travail.

Ça n’est pas la première fois qu’on détruit des machines pour tenter de ralentir le progrès, mais c’est sûrement la première fois qu’on le fait d’une manière aussi structurée. À partir de mars 1811, les luddites vont de village en village la nuit venue. Masqués et déguisés, coordonnés entre eux grâce à des messagers clandestins, ils démolissent et brûlent les machines automatisées au nom d’un chef probablement fictif, le général Ludd.

Le gros des actions des luddites se concentre sur une année, jusqu’en 1812, dans les Midlands anglais. Plusieurs militants sont lourdement punis pour leurs gestes, en particulier ceux pris dans des affrontements violents. Pour s’être levés contre la machine, ils sont pendus ou déportés en Australie. »

Ces destructeurs de machines voyaient les métiers à tisser comme des menaces plutôt que de les voir comme des outils permettant de faire plus de travail avec moins d’efforts. Nous n’avons pas beaucoup appris en 200 ans : aujourd’hui encore des personnes déplorent que les ordinateurs menacent certains emplois sans voir que les ordinateurs permettent d’offrir de meilleurs services à meilleurs coûts tout en créant des emplois plus intéressants et mieux payés que les emplois qu’ils éliminent.

Autres chroniques

Voici quelques autres sujets que vous trouverez sur la page À rebours :

  • Gérard Côté, le grand coureur de Saint-Hyacinthe, vainqueur du marathon de Boston
  • l’invention de la fermeture éclair
  • la folle virée des voleurs romantiques Bonnie et Clyde
  • Alan Turing, l’informaticien qui a grandement contribué à la victoire des Alliés en déchiffrant les messages codés des Allemands durant la Seconde Guerre mondiale

 Réjean Côté, président

Une réflexion au sujet de « Sites Coup de coeur – août 2013 »

Les commentaires sont fermés.