Archives par mot-clé : Femmes

Les femmes et l’informatique – partie 2

Photo-Madeleine-Mayer-Collaboratrice

Les femmes et l’informatique

(partie – 2)

Madeleine Mayer, avec la précieuse collaboration 

de Danielle Charest et de Diane Jutras

La première partie de cet article vous a été transmise il y a quelques jours; voici la suite.

Avertissement quant à la transmission des faits, des faits et des faits. Une réécriture tout à fait personnelle me permettra d’omettre les guillemets tout en respectant l’information recueillie que vous vous empresserez de rejeter du revers de la main parce que la fille de votre voisine, parce que votre nièce, parce que la femme de votre fils, parce que d’anciennes collègues sont soit informaticienne, soit ingénieure, soit physicienne nucléaire… autant de preuves que ces faits, ces faits, ces faits sont biaisés et ne tiennent pas compte de la réalité. Parce que vous entendez dans les médias, que vous lisez dans les journaux que les femmes envahissent le génie… Je vous le radote : « Et vous en ferez ce que vous jugerez bon d’en faire. »

Continuer la lecture de Les femmes et l’informatique – partie 2

Les femmes et l’informatique – partie 1

Photo-Madeleine-Mayer-Collaboratrice

Les femmes et l’informatique

(première partie)

Madeleine Mayer, avec la précieuse collaboration 

de Danielle Charest et de Diane Jutras

En science, la méthode expérimentale tente de transcender la subjectivité du chercheur. Elle y parvient pour ce qui est de l’observation des faits (et encore? l’œil averti du chercheur, si objectif soit-il, est imprégné de tout son savoir, son intuition, son ouverture ou de son absence) qui doit être répliquée telle quelle si on veut accéder au statut de constat scientifique. Tenant compte du fait, évidemment, de la mise en garde de la physique quantique, l’observé se sait observé par l’observateur et biaise ainsi une observation qui se voulait objective!

Continuer la lecture de Les femmes et l’informatique – partie 1

Mot du président – février 2012

Réjean Côté
Réjean Côté

Un peu plus de 50 % de nos membres sont des femmes. Leur présence au club est le reflet de leur pourcentage dans la société. Il n’en a pas toujours été ainsi.

À mon arrivée au club en 2003, peu de femmes assistaient à nos présentations. J’étais aussi à l’époque membre du club Les vieux branchés de Longueuil où autant de femmes que d’hommes assistaient aux présentations. Je me questionnais sur les raisons d’une telle différence.

Continuer la lecture de Mot du président – février 2012