CPU, GPU, NPU : que sont ces acronymes?

Daniel Vinet
mmmnDaniel Vinet

L’univers informatique est bien connu pour sa ribambelle d’acronymes jusqu’à plus soif. Dans cet article, nous allons nous intéresser à ceux qui entourent ce qui forme la base de votre ordinateur, tablette et téléphone intelligent. Il sera donc question des :

  • unités centrales de traitement (Central Processing Unit – CPU) ;
  • unités de traitement graphique (Graphic Processing Unit – GPU) ;
  • unités de traitement neuronal (Neural Processing Unit – NPU).


CPU de l’anglais Central Processing Unit

En français : unité centrale de traitement ou, plus simplement, processeur.

Il est à l’ordinateur ce que le cœur est à l’humain. Sans lui, point de salut. Le processeur est le chef d’orchestre de tout ce qui se passe dans votre ordinateur. Il gère les divers composants de ce dernier : la mémoire, les composants graphiques, l’accès aux périphériques, etc. Il sait également déléguer à ces derniers en fonction de leur spécialité.

Source

Par ailleurs, il est pertinent de parler de cœur puisque la puissance d’un processeur se compte en vitesse et en nombre de cœurs qui le composent. Les processeurs d’aujourd’hui comportent de nombreux cœur afin d’en augmenter la performance.


GPU de l’anglais Graphic Processing Unit

En français : unité de traitement graphique ou processeur graphique.

Comme son nom l’indique, ce composant est spécialisé dans la composition et l’affichage de graphiques à votre écran. C’est grâce à lui que nous pouvons utiliser des environnements comme Windows et jouer à des jeux vidéo. Ses performances nous permettent de jouir d’une belle fluidité à l’écran lorsque nous déplaçons une fenêtre à l’écran à l’aide de notre souris.

Tout comme le processeur, tout ordinateur contient une puce graphique. Toutefois, celle-ci se présente généralement en deux formats, soit une puce graphique de base permettant une utilisation normale de l’ordinateur, c’est-à-dire navigation Internet, courriels, rédaction de texte, etc. Cette version est nommée « puce graphique intégrée ».

Un autre format plus costaud est généralement utilisé par les joueurs intenses de jeux vidéo que nous nommons « gamers ». En effet, certains jeux sont très exigeants en composition graphique et, de ce fait, ils demandent une capacité graphique accrue. Ici, nous parlons donc d’une « carte graphique dédiée ».

Puce graphique intégrée Carte graphique dédiée
Source Source

NPU de l’anglais Neural Processing Unit

En français : unité de traitement neuronal ou encore « accélérateur d’intelligence artificielle ».

Ces dernières années avec la montée de l’intelligence artificielle, de la multiplication des téléphones intelligents et des objets connectés à Internet, une nouvelle classe de puce a vu le jour nécessitant un traitement différent de celui offert par un processeur traditionnel.

Sans entrer dans le détail, ce type de processeur est un réseau de neurones artificiels et est utilisé lorsqu’il n’existe pas une réponse franche à un calcul. Par exemple, la reconnaissance de personnes sur nos photos. Comme nous pouvons nous présenter sous différents angles et accoutrements, il est difficile pour l’ordinateur de déterminer à 100% qu’il s’agit bel et bien de nous. C’est à ce moment qu’entre en jeu ce type de processeur.

Ceux-ci s’améliorent constamment. À noter qu’ils peuvent également servir pour la navigation, par exemple, lorsque nous demandons un trajet à l’aide de Google Maps, Waze ou Apple Plans. Bref, on comprend que cette nouvelle famille de puces occupera une place grandissante dans nos vies.

Voilà qui fait le tour des principales puces que nous retrouvons dans un ordinateur, une tablette et même un téléphone intelligent. Par ailleurs, la miniaturisation requise pour embarquer toutes ces technologies dans un téléphone a poussé les ingénieurs à rivaliser d’ingéniosité. Le résultat est que nous retrouvons le tout sur une seule puce. Par exemple, un téléphone de type iPhone 14 est équipé de la puce A15 Bionic qui contient tous ces composants sur une seule puce. Nous utilisons davantage le terme microprocesseur.


Prochainement : les générations des processeurs

Dans un prochain article, nous verrons comment déterminer la génération de notre processeur. La technologie évoluant à une vitesse folle, les processeurs se succèdent d’année en année, offrant toujours plus de fonctionnalités et de performance.

L’évolution des systèmes d’exploitation tels que Windows avance à un rythme tout aussi effréné ce qui peut expliquer le fait que nous notons parfois un ralentissement de notre ordinateur après une mise à jour ou, pire, que notre ordinateur n’est plus pris en charge par une nouvelle version. Nous regarderons ces aspects ensemble.

Daniel Vinet

9 réflexions sur « CPU, GPU, NPU : que sont ces acronymes? »

  1. C’est une très bonne idée de parler des unités de traitement neuronal. Ces processeurs sont encore peu connus, mais ils sont de plus en plus importants. Avec le recours à l’intelligence artificielle par de nombreuses applications, les unités de traitement neuronal seront de plus en plus importantes pour améliorer la vitesse des appareils électroniques.

    Les « unités de traitement neuronal » sont aussi appelées « puce d’accélération de réseaux de neurones ». Ceux qui veulent en savoir plus peuvent consulter l’article de Wikipédia intitulé « puce d’accélération de réseaux de neurones ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.