Cryptomonnaie : les plus et les moins

nmmmCéline Dion

Suite aux déboires de la plateforme canadienne (Colombie-Britannique) d’échange de cryptomonnaie QuadrigaCX, je crois qu’il est important d’être bien informé sur cette récente technologie de monnaie virtuelle.

Sommairement, la gestion des portefeuilles de cryptomonnaie (Bitcoin) se passe en deux étapes  :

  1. L’espace de stockage physique hors ligne, appelé « cold wallet », est un lieu sécurisé temporaire en attendant la transition sur le serveur d’un portefeuille virtuel. Cette phase permet de protéger les fonds en transit contre le piratage informatique.
  2. L’espace sécurisé sur le serveur, appelé « hot wallet » du gestionnaire de portefeuille de cryptomonnaie, comme QuadrigaCX.

En décembre, le PDG de QuadrigaCX, Gerald Cotten, 30 ans, décède subitement de la maladie de Crohn lors d’un voyage en Inde. Curieusement, il avait fait son testament deux semaines avant son départ…

Comme Gerald Cotten était le seul à posséder les « clés virtuelles » (mot de passe) pour accéder aux fonds, placés sur son portable (« cold wallet »),  250 millions de dollars appartenant à environ 115,000 clients sont « prisonniers » de ce portefeuille chiffré (source).

Étant donné que la cryptomonnaie n’est pas soumise aux lois sur l’Autorité des marchés financiers (AMF), ce type de monnaie virtuelle est prisé par le monde du crime. C’est avec ce type de paiement que l’on transige sur le « dark web », ces sites anonymes qui ne laisse aucune trace de notre passage (accessible via quelques rares navigateurs, comme Tor). Par contre, de plus en plus d’individus trouvent avantageux de détenir un portefeuille de cryptomonnaie, entre autres raisons, à cause de la rapidité des transferts de fonds, qui ne passent pas par une institution intermédiaire.

Il est donc très important, si l’aventure dans la cryptomonnaie vous intéresse, de faire des recherches approfondies sur la meilleure façon de vous créer un portefeuille de cryptomonnaie.

Le grand avantage de placer nos portefeuilles avec des gestionnaires régis par l’AMF, c’est justement l’assurance que nos fonds sont protégés.

Céline Dion

Note de l’éditeur

Vous pourrez trouver un autre article du CHIP en date du 10 janvier 2018 traitant des cryptomonnaies en cliquant ici.

9 réflexions sur « Cryptomonnaie : les plus et les moins »

  1. Bravo Céline, article très intéressant sur la cryptomonnaie, belle entrée sur la prochaine présentation sur le Bitcoin, à l’atelier des Mordus de l’informatique.

    1. En effet Réjean: Juste une “entrée”. J’ai très hâte au plat de résistance de Michel Gagné!

  2. Il ne faut vraiment pas oublier le mot de passe pour activer notre clef privée! Il y a aussi le risque lié à la dépréciation de la monnaie virtuelle, risque auquel la banque JP Morgan Chase semble avoir trouvé une parade avec une cryptomonnaie assortie d’un taux de change fixe avec le dollar américain -> https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-02-14/jpmorgan-s-crypto-experiment-raises-ripple-relevance-question

    Mais il s’agit d’une initiative indépendante qui ne rencontre pas l’assentiment général…

    1. Wow, merci de ton partage, Jean-Victor. Ta chronique du 10 janvier était très enrichissante.

      1. Merci, mais il faut aussi remercier Richard Gervais, qui a fait un remarquable travail d’édition.

Les commentaires sont fermés.