Google Maps: pour le meilleur et pour le pire

mmmDenis Charron

De plus en plus de gens ont délaissé les GPS traditionnels pour des applications de conduite sur leur téléphone intelligent. Voici deux exemples du meilleur et du pire. Remarquez qu’un vrai GPS aurait peut-être aussi mené au pire.

Le meilleur : Google Maps indique maintenant les limites de vitesse en temps réel et la présence des radars. Vous pourrez consulter un article à ce sujet sur le site de Radio-Canada en cliquant ici.

Le pire :  des centaines d’automobilistes se sont retrouvés coincés sur un chemin boueux de campagne donné comme trajet de remplacement par Google Maps en réponse à un bouchon de circulation. Cet article peut être lu en cliquant ici.

Bonnes vacances à tous les membres du CIMBCC.

Denis Charron

2 réflexions sur « Google Maps: pour le meilleur et pour le pire »

  1. Oui! Et pour le trajet Carleton-sur-Mer/ Bathurst, Google Maps fait partir l’automobiliste du haut du mont Saint-Joseph et descendre par … le sentier de l’Éperlan, un sentier pédestre!
    Charlotte Leclerc

Les commentaires sont fermés.