Les frais de livraison freinent les élans de consommation

nJean-Philippe Jacquet

Commerce en ligne et frais de livraison

À la lecture de cet article, ma réaction fut celle de l’étonnement. Pourquoi les frais de livraison devraient-ils freiner les intentions d’achats de huit acheteurs sur dix au Québec ? J’ai peine à comprendre.

Quel que soit le moyen de transport utilisé pour livrer un produit directement à votre porte, il existe inévitablement un coût pour ce transport, qu’il s’agisse de Postes Canada, FedEx, UPS ou autre. Le coût de ce transport est variable selon le poids, le lieu d’expédition et la destination du produit.

Il paraît évident que le coût du transport d’un article expédié depuis Vancouver ou Calgary, vers Montréal ou Québec, sera différent de celui qui serait expédié depuis Toronto ou Ottawa.

Il faut aussi tenir compte des systèmes de facturation et de comptabilité des compagnies qui ne veulent plus inclure le transport  dans le prix du produit. La raison majeure est que si pour un même produit il fallait inclure les frais de transport, il faudrait offrir des prix différents selon les destinations. Il serait alors nécessaire d’éditer une multitude de listes de prix selon les destinations; ce serait non rentable et invivable.

Il existe toutefois des exceptions où le manufacturier fait une promotion temporaire incluant la livraison, par exemple, pour introduire un produit sur le marché, mais ce ne sont que des exceptions. Le réalisme est donc recommandé.

Vous pourrez consulter en cliquant ici un article du site Direction Informatique qui nous communique quelques chiffres et pourcentages.

Jean-Philippe Jacquet

5 réflexions sur « Les frais de livraison freinent les élans de consommation »

  1. Amazon contourne ce problème en offrant un statut “Prime” pour 8$ par mois. Toutes les livraisons sur Amazon.ca sont alors gratuites et se font en 2 jours. Cela donne également accès au site de musique et de films et séries. Il se peut que des services semblables existent chez d’autres vendeurs en ligne.

  2. Je suis également étonnée que plusieurs consommateurs soient freinés par le prix de livraison des biens achetés. C’est tellement prévisible il me semble.

    C’est pourquoi qu’à l’intérieur d’un maximum de kilomètres “carossable”, il est plus avantageux d’aller récupérer son achat sur place.

  3. Plusieurs vendeurs exagèrent sur le frais de livraison et cherchent à faire leurs profits sur le coût de livraison sur des sites comme eBay et Amazon

    1. D’accord avec toi Jacques, plusieurs ont des frais de livraison exagérés, Concernant ebay, je coche toujours “Livraison gratuite” pour les recherches d’articles, je comprends que le coût de livraison est peut-être inclus dans le prix mais la comparaison des prix des articles retrouvés est plus simple,

Les commentaires sont fermés.