Remplacer votre téléphone intelligent, maîtriser copier-coller sur Android et des applications du Play Store à supprimer

mmmDenis Charron

Trois sujets seront abordés dans cet article :

  • quand remplacer votre téléphone intelligent ?
  • maîtriser le copier-coller sur un appareil Android ;
  • des applications Android du Play Store à supprimer.


Quand remplacer votre téléphone intelligent ?

Depuis l’arrivée des forfaits sans contrat et du déverrouillage des téléphones, nous ne sommes plus obligés  de changer d’appareil. Mais alors, quand faut-il penser à changer de téléphone ? Cet article du site Web de Futura-Sciences énumère certains facteurs à considérer :

  • la batterie rechargeable doit être remplacée ;
  • l’impossibilité de faire des mises à jour logicielles ;
  • l’usure physique de l’appareil ;
  • le manque d’espace de stockage interne ;
  • l’absence de fonctionnalités comme le paiement sans fil.

En attendant un téléphone facile à remettre à niveau en changeant seulement les pièces nécessaires, le meilleur téléphone modulable semble être le Fairphone ; il peut être commandé de Grande-Bretagne.


Maîtriser le copier-coller sur un appareil Android

Si vous avez un téléphone ou une tablette Android, vous pouvez utiliser la fonction copier-coller comme sur un appareil Windows, ce qu’explique cet article du site Web de PC Astuces. Il vous faudra cependant utiliser vos doigts, mais une souris Bluetooth peut aussi faire le travail.


Des applications Android du Play Store à supprimer

Malgré les vérifications faites, des applications malveillantes se retrouvent dans le Play Store. Cet article du site Web du journal Métro en dénombre 27 à éviter et il explique quoi faire si vous les avez déjà installées. Il s’agit de :

  • 4K Wallpapers Auto Changer
  • CallMe Phone Themes
  • Call Skins – Caller Themes
  • Caller Theme
  • Cashe Cleaner
  • Emoji Keyboard: Stickers & GIF
  • Fancy Charging
  • FastCleaner: Cache Cleaner
  • Funny Caller
  • Funny Wallpapers – Live Screen
  • InCall: Contact Background
  • MyCall – Call Personalization
  • Neon Theme Keyboard
  • Neon Theme – Android Keyboard
  • NewScrean: 4D Wallpapers
  • Notes – reminders and lists
  • Photo Editor: Art Filters
  • Photo Editor & Background Eraser
  • Photo Editor: Beauty Filter
  • Photo Editor : Blur Image
  • Photo Editor : Cut, Paste
  • Photo Editor – Design Maker
  • Photo & Exif Editor
  • Photo Filters & Effects
  • Photo Editor – Filters Effects
  • Photo Editor: Retouch & Cutout
  • Stock Wallpapers & Backgrounds

Denis Charron

9 réflexions sur « Remplacer votre téléphone intelligent, maîtriser copier-coller sur Android et des applications du Play Store à supprimer »

  1. On peut avoir avantage à remplacer son téléphone intelligent par un téléphone bête.

    The Anti-Smartphone Revolution

    https://youtu.be/02mIRnPJm6g

    Un appareil avec une batterie qui se remplace, c’est le bonheur. En passant, il y a des téléphones bêtes comme celui d’Alcatel (ou de Packard Bell, j’imagine) qui comportent une caméra, un fureteur et un logiciel pour envoyer des courriels, grâce au système d’exploitation KaiOS ->

    https://www.kaiostech.com/explore/

    Pour ces téléphones, à part le téléphone comme tel, seulement la caméra n’est pas étriquée. Le reste est difficile à utiliser.

  2. Si vous achetez un téléphone usagé, il est important de le faire d’un commerçant reconnu ou d’une personne que vous connaissez et de pouvoir avoir des informations sur l’appareil comme son âge et son utilisation.

  3. C’est ce que je fais: changer de téléphone quand il manque des fonctionnalités que j’ai besoin. Mais je l’achète toujours usagé.

  4. On peut faire changer la batterie d’un appareil mobile. C’est vrai que l’on risque alors de se heurter à l’absence de mise-à-jour, mais on pourrait en principe contrer cela en exerçant des pressions sur les fabricants et les éditeurs de logiciels pour qu’ils maintiennent une branche (« fork ») des logiciels pour les vieux appareils. En ce qui concerne Linux, dont Android et iOS sont issus, il existe des versions « légères » que les vieux ordinateurs peuvent utiliser. Nous n’avons pas tous besoin de technologie de pointe. Et il existe un mouvement pour exiger que les appareils soient réparables. Que les appareils soient de plus en plus difficiles à réparer n’est ni un progrès ni une fatalité. Et cela enlève du travail aux réparateurs locaux pour en donner aux fabricants étrangers. On pourrait prétexter que cela coûte moins cher ainsi, mais la réparation est un marché beaucoup plus concurrentiel que la fabrication quand la première n’est pas réservée aux prodiges du bricolage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.