Vous pouvez explorer le monde à l’aide des données ouvertes fournies par nos gouvernements

mmnRichard Gervais

Que ce soit au fédéral, au provincial ou au municipal, nos gouvernements maintiennent à jour de grandes quantités d’information de tous genres. L’accès à ces sources est souvent loin d’être évident.

Toutefois, depuis 2012, un effort a été réalisé au Canada pour partager librement de l’information avec la population générale à l’aide des données ouvertes.

Cet article vous expliquera ce que sont les données ouvertes et comment y accéder avec votre ordinateur. Un exemple utilisant la cartographie avec des relevés LIDAR vous montrera l’analyse des pentes de la région entourant les monts Saint-Bruno et Saint-Hilaire.

Définition des données ouvertes

Wikipédia définit ainsi les données ouvertes :

« Les données ouvertes ou “open data” sont des données numériques dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers, qui peuvent être d’origine privée, mais surtout publique, produites notamment par une collectivité ou un établissement public. Elles sont diffusées de manière structurée selon une méthode et une licence ouverte garantissant leur libre accès et leur réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière.

Ces droits d’accès et de réutilisation s’inscrivent dans la pensée qui considère l’information publique comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt public et général. »

Partenariat pour un gouvernement ouvert

Un autre article de Wikipédia nous parle du Partenariat pour un gouvernement ouvert :

« Le Partenariat pour un gouvernement ouvert est un partenariat multilatéral visant à promouvoir un gouvernement ouvert, à savoir la transparence de l’action publique et son ouverture à de nouvelles formes de concertation et de collaboration avec la société civile, en faisant notamment levier sur le numérique et les nouvelles technologies.

Cette initiative a été lancée le 20 septembre 2011 lors d’une réunion des huit pays fondateurs: Brésil, Indonésie, Mexique, Norvège, Philippines, Afrique du Sud, Royaume-Uni et États-Unis. En tant que secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton a joué un rôle clé dans la mise en place de cet organisme, dont la philosophie s’inspire de la “Open Government Initiative” lancée par Barack Obama en 2009. »

Les données ouvertes au Canada et au Québec

Le Canada s’est joint au Partenariat pour un gouvernement ouvert en avril 2012. À partir de la page d’accueil du site Web du gouvernement canadien, des recherches peuvent se faire dans les sujets énumérés dans le tableau ci-dessous. Il est possible qu’une même information soit consignée à plus d’un endroit. Vous pouvez expérimenter avec les sujets en cliquant sur ceux-ci.

Agriculture Langue et linguistique
Arts, musique et littérature Liens et fonctions
Droit Nature et environnement
Économie et industrie Personnes
Éducation et formation Santé et sécurité
Gouvernement et vie politique Science et technologie
Histoire et archéologie Société et culture
Histoire et science militaire Transport
Information et communication Travail et emploi

Le Québec a aussi emboîté le pas en mai 2012 comme l’explique la page d’accueil du site Web des données ouvertes du Québec :

« Le 2 mai 2012, le gouvernement du Québec s’est engagé à devenir un gouvernement ouvert. Cet engagement se caractérise par une volonté d’améliorer les services publics. La notion de gouvernement ouvert se base sur trois principes clés : la transparence, la participation et la collaboration. »

Il y a 12 thèmes présentés par Données Québec dans le tableau montré plus bas.  Encore ici, vous pouvez essayer ces thèmes en cliquant sur l’un d’eux.

Agriculture et alimentation Loi, justice et sécurité publique
Économie et entreprises Politiques sociales
Éducation et recherche Santé
Environnement, ressources naturelles et énergie Société et culture
Gouvernement et finances Tourisme, sports et loisirs
Infrastructures Transport

Exemple d’utilisation des données ouvertes

Carte topographique SNRC

Le mont Saint-Bruno se retrouve sur le feuillet 31H11 du Système national de référence cartographique (SNRC) à l’échelle 1/50 000. Ce genre de carte en version papier peut s’acheter à plusieurs endroits, mais le coût est appréciable.

Il est possible d’obtenir gratuitement une version électronique comme l’extrait montré à la Figure 1, ci-dessous, en utilisant les données ouvertes du Gouvernement fédéral.

Figure 1. Carte topographique – cliquez sur la carte pour l’agrandir
Les relevés par LIDAR

Wikipédia définit le LIDAR comme :

« La télédétection par laser ou lidar, acronyme de l’expression en langue anglaise “light detection and ranging” ou “laser imaging detection and ranging”, est une technique de mesure à distance fondée sur l’analyse des propriétés d’un faisceau de lumière renvoyé vers son émetteur. »

Les relevés par LIDAR sont réalisés à l’aide de survols à basse altitude. Il est possible d’enlever les réflexions lumineuses produites par les arbres et les feuilles, ce qui permet d’obtenir la topographie exacte de la surface du terrain, sans la végétation qui la recouvre.

Cartographie basée sur les relevés LIDAR

Le Gouvernement provincial a réalisé des relevés LIDAR sur une grande partie du Québec méridional. Dans les Données Québec, sous le thème Environnement, ressources naturelles et énergie, il s’agit d’aller au jeu de données LIDAR – Modèles numériques (terrain, canopée, pente). En explorant Forêt ouverte, il est possible d’ouvrir l’aperçu et de naviguer jusqu’au mont Saint-Bruno.

Plusieurs couches d’information sont offertes. Une de celles-ci s’appelle Relief ombré LIDAR (dégradé). La Figure 2, ci-dessous, montre les monts Saint-Bruno et Saint-Hilaire.

La rivière Richelieu se devine un peu à gauche du mont Saint-Hilaire. Elle occupe actuellement une très faible portion de sa vallée datant de la dernière déglaciation.

Figure 2. Relief ombré LIDAR – cliquez sur la carte pour l’agrandir

Une autre couche d’information s’appelle Pentes LIDAR (dégradé). Comme le montre la légende de la Figure 3, ci-dessous, les pentes du terrain autour des deux collines montérégiennes sont beaucoup plus raides que dans les plaines environnantes.

Même si les tracés autour des collines ressemblent aux lignes de contour montrées à la première figure, il s’agit ici d’un calcul automatique des pentes. Il serait possible de calculer manuellement les pentes à partir des contours de la Figure 1, mais c’est un exercice très laborieux. Les relevés LIDAR permettent une cartographie des pentes sans intervention humaine.

La mise en évidence de ces pentes peut orienter les experts des ministères des Transports ou de la Sécurité publique pour évaluer les risques d’instabilité, que ce soit pour le socle rocheux (chute de blocs) ou pour les dépôts meubles (glissement de terrain, comme à Saint-Jean-Vianney).

Figure 3. Pentes LIDAR – cliquez sur la carte pour l’agrandir

En terminant

Je vous souhaite de faire des découvertes intéressantes en explorant les données ouvertes que les gouvernements mettent à notre disposition. Elles peuvent constituer de formidables outils de travail ou d’intéressantes diversions lors des jours pluvieux de l’été qui approche.

Richard Gervais

7 réflexions sur « Vous pouvez explorer le monde à l’aide des données ouvertes fournies par nos gouvernements »

  1. Merci pour ces informations: tout à fait nouveau pour moi!
    J’irai sûrement explorer…

  2. Je n’ai jamais travaillé avec des fichiers shp, mais pour ceux qui veulent le faire, voici ->

    ***

    LiDAR – Modèles numériques (terrain, canopée, pente)

    https://www.donneesquebec.ca/recherche/dataset/produits-derives-de-base-du-lidar

    ***

    GIS in Python: Introduction to Vector Format Spatial Data – Points, Lines and Polygons Spatial data open source python Workshop

    https://www.earthdatascience.org/workshops/gis-open-source-python/intro-vector-data-python/

    ***

    Open and Plot Shapefiles in R

    https://www.r-graph-gallery.com/168-load-a-shape-file-into-r.html

    ***

  3. Une autre de tes très, très enrichissante chronique de notre éditeur de l’infolettre. Merci Richard.

Les commentaires sont fermés.