Voyager en temps de pandémie : « À nos outils numériques! »

mmmPierre Delisle

Je n’ai pas de statistiques exactes, mais je crois pouvoir affirmer que les « baby boomers » représentent la génération la plus « globe-trotteuse » du moment.

Nous ne nous étions pas encore tout à fait remis de l’émerveillement de notre dernier périple en Chine (Fiou! Retour juste avant l’hécatombe!) que nous planifiions notre prochain voyage pour août 2020, en Écosse.

Nous étions sur le point de presser sur le bouton « Réservé » lorsque nous avons posé quelques questions supplémentaires auprès de l’organisme de voyage sur leur protocole en cas de pandémie. Nous étions dans la semaine du 9 mars. À la suite de leur franche réponse, nous avons décidé de nous donner un délai d’un mois avant de réserver, question de voir l’évolution de la bébite maudite. Double-Fiou!

Depuis ce temps, notre besoin de découvertes mondiales s’est mis en latence, pour ne pas dire qu’il frôle la carence. On s’entend qu’il y a pire que cela en ce moment! Mais j’ai une petite faim!


Visites virtuelles

En lisant un article de Violaine Ballivy dans La Presse Plus, elle a su revivifier quelque peu cette énergie aventurière. D’entrée de jeu, elle écrit : « On ne se mentira pas : il n’y a rien de tel qu’un « vrai de vrai » voyage. Mais en attendant, il faut reconnaître que certaines expériences virtuelles ne sont pas mal du tout ».

Par intérêt, parmi les liens qu’elle suggère, je vais vers le château de Versailles. Après deux heures de lecture très intéressantes, je n’en suis qu’à la moitié du matériel sur ce sujet. Wow!

Galerie des Glaces, château de Versailles

Je me hasarde sur les autres liens. Alors là! Déception. De très très belles images 3D, mais moins utiles pour les informations touristiques. Ils ne nous aident pas à enrichir notre liste de souhaits (bucket list). Dans les notes en bas de cet article, il y a une appréciation personnelle sur ces dix liens.


Google Arts & Culture

Par contre, grâce à l’article précédent et au lien vers le château de Versailles, nous avons découvert d’autres références fort intéressantes :


Les Grands Explorateurs

Ayant été appâtés, nous nous sommes mis à la recherche de quelques sites du genre « Les Grands Explorateurs ». Sur le site de cet organisme, il y a bien des reportages textuels, servant d’introduction aux conférences, mais rien de multimédiatique :


YouTube

Nous basculons alors vers YouTube.  Pour obtenir de petites capsules vidéo, dans la boîte de recherche, nous tapons, par exemple, “tourisme Québec” ou “tourisme Europe”. Plusieurs résultats, nous n’avons qu’à choisir.

Lorsque nous avons tapé “Europe tourism” (en anglais), nous avons eu encore plus de choix. En tapant “documentaire Europe“, alors là, il y a de nombreux documents d’une durée d’au-delà de 60 minutes. Imaginez ce que vous obtiendriez si vous tapiez “documentaire Paris tourisme“. Wow!


Télévision

Canal Évasion

À la télévision, nous sommes abonnés au canal Évasion. Peu d’émissions se consacrent à du contenu touristique comme tel.

  • La semaine dernière, je suis cependant tombé sur la fin d’un très bon reportage visant l’Espagne : Décollage pour l’Espagne. Je me suis précipité sur leur site, mais il n’est pas possible de faire du rattrapage TV. Voici l’horaire des autres épisodes de cette série :
  • Il y a aussi Décollage pour l’Asie, le mercredi soir à 20 h 00 et Décollage pour l’Irlande, le 23 avril à 11 h 00.
  • Plus près de nous, Des routes et nous au Québec, une présentation de nos principales régions touristiques.
  • L’émission Soleil tout inclus donne de bonnes informations touristiques. L’émission du 27 avril à 7 h 00 parle de Punta Cana. Toutefois, selon moi, cette série passe trop de temps sur certains hôtels.
  • Lydiane autour du monde, avec quatre diffusions par semaine, est plus du type « explorateurs ».
  • Et une dernière émission pour cette chaîne : 99 envies d’évasion, avec cinq diffusions par semaine. Il est question du Portugal pour la semaine du 27 avril. Vaudra mieux utiliser un enregistreur!
Télé-Québec

Télé-Québec offre parfois des reportages touristiques à la télévision et ÉGALEMENT sur leur site Web :


Recherche documentaire

Lorsque la destination a été choisie, là, il faut se préparer. Un premier site incontournable : Wikipédia, l’encyclopédie libre. Nous avons retrouvé des rubriques intéressantes et utiles pour au moins de 90% de nos endroits visités.

Beijing, Chine

Exemple : notre circuit touristique chinois débute à Beijing. Que devrions-nous savoir? Nous tapons Beijing dans la boîte de recherche, puis « Entrée ». Tiens donc, Beijing ou Pékin, c’est la même ville. Beaucoup d’informations. En temps de confinement, je le lirais en entier. En préparation d’un voyage, nous ferions plutôt un enregistrement au format PDF (20 pages). Sous ce format, nous le mettrions sur une tablette ou sur un iPhone et le relirions sur place.

Porte de l’Harmonie Suprême, Cité interdite, Beijing
Île de Skye, Écosse

Nous entendons parler de l’Île de Skye, en Écosse. Nous trouvons des choses sur Wikipédia, mais que pourrions-nous voir d’intéressant en une, deux ou trois journées? Pour cette requête, nous allons plutôt sur notre engin de recherche Internet préféré, Google. Mots clés pour la recherche : « île de Skye visite incontournable ». Et là, on a le choix, par exemple.

Cascade au Loch Leathan, Île de Skye, Écosse

Voulez-vous partager vos découvertes?

« Au club, on s’entraide », dit notre slogan au CIMBCC.

Alors, dites-nous : quelles sont VOS meilleures recettes pour voyager en temps de pandémie?

BON VOYAGE!!!

Pierre Delisle


Référence

Ballivy, Violaine, Dix visites virtuelles d’exception pour s’évader de son salon, La Presse Plus, 11 avril 2020.

Notes en lien avec la référence précédente

Classés selon mon style de tourisme, mon goût pour les découvertes et pour l’enrichissement culturel, voici les sites de l’article du paragraphe précédent :

  • que je revisionnerai sûrement :
  • que je revisionnerai peut-être :
    • Voler avec des chauves-souris : ce qui est intéressant sous ce lien anglais n’est pas que ces souris chauves, mais l’aspect dépaysant des mondes cachés de cinq parcs nationaux spéciaux aux États-Unis.
    • Yosemite amoureux, en anglais : un autre parc national aux États-Unis, en Californie. Site très complet, beaucoup de vues 3D et textes, au choix, mais de nombreuses pages d’erreur sous Windows 10.
    • Le Chili du Nord au Sud, en anglais : ce lien mène vers l’installation d’une App sur AppStore ou Google Play, mais l’outil est en espagnol, en portugais ou en chinois …
  • que je ne revisionnerai pas :

4 réflexions sur « Voyager en temps de pandémie : « À nos outils numériques! » »

  1. Bonjour, belles suggestions, et moi je suis allée sur” Google map” “pour Casa Loma à Toronto super visite virtuelle.
    sur youtube , j’ai visité le Japon, documentaire de plus d’une heure, vraiment intéressant.
    et toujours sur youtube , j’ai choisi le nom d’un peintre comme Monet et sur la page des grands peintres, beaucoup de peintures éparpillées à travers le monde sont groupées,
    Et sur la page des musées, plusieurs musées à travers le monde ont mis des visites virtuelles de parties de leur musée pendant cette période d’épidémie

    Bonne Journée

  2. Il y a Histoire & Culture qui est produit par Mme Daigneault , membre du club, qui vise à faire découvrir, de façon virtuelle, des lieux empreints d’histoire qui se distinguent par leur beauté et leur originalité. C’est une invitation au voyage à laquelle vous serez conviés chaque mois en vous abonnant.
    Pour vous abonner, cliquez sur ce lien : https://mailchi.mp/a791b6db1ad2/la-mosque-cathdrale-de-cordoue?e=%5BUNIQID%5D
    Merci Pierre de nous faire partager ton enthousiasme pour les voyages.

  3. Très intéressantes vos suggestions.
    En plus, il me vient en tête l’émission “EXPAT” sur CASA
    (lundi, mardi, samedi, dimanche)

    Dubaï et Amsterdam m’ont persuadée de suivre la série
    Ce sont des canadiens qui travaillent ailleurs dans le monde.

Les commentaires sont fermés.