Chronique sécurité – mars 2015

Céline Dion-Darveau
Céline Dion-Darveau

Le logiciel PSI de Secunia

Cette chronique, proposée par, Jean-Victor Côté, contient des informations reliées à la sécurité. Lisez-la attentivement, elle vous permettra de mieux vous protéger et de déjouer les attaques des pirates informatiques. Bonne lecture.

Beaucoup de gens se croient protégés des logiciels malveillants dès qu’ils ont installé un logiciel anti-virus.  Cependant il faut non seulement que son répertoire de logiciels malveillants et que son moteur de recherche soient tenus à jour, mais aussi que tous les autres logiciels de l’ordinateur soient eux aussi tenus à jour pour être vraiment protégés.

Le logiciel qui peut aider dans cette tâche est PSI de Secunia, (malheureusement il est disponible que pour le système d’exploitation Windows et heureusement il est gratuit pour un usage personnel) : https://secunia.com/vulnerability_scanning/personal/

L’exécution régulière de ce logiciel permet de répertorier les logiciels et pilotes pour lesquels il existe des mises-à-jour de sécurité et ceux qui ne sont plus maintenus.

Si vous avez des logiciels piratés sur votre ordinateur, il se peut que les mises-à-jour soient problématiques ou impossible.  Il vaudrait mieux alors soit désinstaller les logiciels piratés, si c’est possible, soit ne pas installer le logiciel PSI.  Autrement, vous aurez des vulnérabilités correspondantes dûment enregistrées par Secunia et cela pourrait vous inquiéter quant aux suites que Secunia pourrait donner à cette information.

Ce logiciel envoie aussi à Secunia un compte rendu des vulnérabilités décelées, ce qui permet à Secunia de retourner au logiciel des données pour produire un tableau de bord comparatif de l’ordinateur par rapport aux autres ordinateurs sur lesquels ce logiciel est installé.  De plus, ces données sont compilées par Secunia pour produire un rapport périodique, dont voici un exemple pour les États-Unis d’Amérique, nos voisins: https://secunia.com/resources/countryreports/us/

J’espère que vous avez aimé cette chronique de Jean-Victor Côté. Surveillez le CHIP : vous y trouverez régulièrement d’autres chroniques Sécurité.

Les contributions de tous les bénévoles sont bienvenues. Si vous voulez soumettre un article sur la sécurité, envoyez-le à l’adresse moc.k1501196101ooltu1501196101o@uae1501196101vradn1501196101oiden1501196101ilec1501196101 à l’attention de Céline Dion.

3 réflexions au sujet de « Chronique sécurité – mars 2015 »

  1. A l’époque où je pouvais utiliser ce logiciel parce que j’utilisais le système d’exploitation Windows, je pouvais sélectionner moi même les logiciels que je voulais mettre à jour, ce qui m’amenait sur le site du fabricant de ce logiciel pour le téléchargement comme tel. Je trouvais cela bien pratique de ne pas avoir à me soucier des alertes de sécurité des logiciels que j’avais installé et de pouvoir accéder directement à la page de téléchargement des fabricants de ces logiciels. J’utilise maintenant Ubuntu, qui a une fonctionnalité équivalente à celle de Windows Update non seulement pour les logiciels qui font partie du système d’exploitation, mais aussi des logiciels installés à partir de la logithèque Ubuntu. Il me suffit de lancer régulièrement l’application « Mise-à-jour des logiciels » et d’installer les mises-à-jour recommandées pour colmater les brèches de sécurité de mon ordinateur.

    Voici un compte rendu d’un rapport récent de Secunia:
    http://www.scmagazine.com/report-more-than-15000-vulnerabilities-in-nearly-4000-applications-reported-in-2014/printarticle/405955/

  2. Les logiciels gratuits, j’ai bien de la misère à croire à ce produit! J’achète un antivirus, en plus un Malwarebytes pro. Malheureusement cette version faut la renouveler à chaque année, l’ancienne génération, était gratuite à vie!
    visitez le site internet: mwb.to/français ou http://www.malwarebytes.org .Votre protection sera efficace sans changer votre antivirus. Ajoute une couche de sécurité de plus! La formule gagnante!

  3. Bonjour,
    Voici un paragraphe dans la documentation sur le site de Secunia qui me laisse perplexe:  »It automatically detects insecure programs, downloads the required patches, and installs them accordingly without further user interaction. »
    En français:
     »Il détecte automatiquement des programmes peu sûrs, télécharge les pièces (patches) exigées et les installe en conséquence sans nouvelle interaction de l’utilisateur. »

    N.B. Vous même vous exprimez une certaine crainte avec les écrits suivants que j’ai relevés dans votre article:
    <>

    Alors, non merci; je ne suis pas preneur.
    Robert B.

Les commentaires sont fermés.